bonjourDarwin lève un tour de table de 2 millions de dollars


La société montréalaise B2BQuotes a changé de nom en helloDarwin et a clôturé un financement de démarrage de 2 millions de dollars canadiens, alors que la startup cherche à étendre sa plate-forme en ligne qui vise à rassembler les entreprises et les fournisseurs de services B2B.

L’augmentation vient avec un nouveau nom et après une évolution de l’offre de la startup.

La ronde était dirigée par Tactico Venture Capital et RBC, avec la participation de l’investisseur existant Real Ventures. L’accord a également vu la participation d’investisseurs providentiels, dont Nicolas Bouchard, fondateur de DuProprio, et Julie Lacasse, ancienne dirigeante de TrackTik, basée à Montréal. Le nouvel investissement porte à ce jour le financement total de la startup à 2,2 millions de dollars.

L’augmentation vient avec un nouveau nom et après une évolution de l’offre de la startup. helloDarwin a été fondée sous le nom de B2BQuotes en 2017 et, à l’époque, offrait une plateforme qui offrait aux entreprises à la recherche de prestataires de services des devis pour leurs projets web et marketing. Les «prestataires de services» sont des professionnels qui peuvent aider sur un projet donné d’une entreprise. Cela peut aller d’un développeur ou d’un consultant indépendant à une agence de marketing.

En 2020, le chiffre d’affaires mensuel net de la société est passé à 165000 USD contre 30000 USD en 2019. Mathieu Plante, PDG et cofondateur de helloDarwin, a déclaré à BetaKit que l’augmentation des revenus était due à plusieurs facteurs, dont l’impact de la pandémie COVID-19 sur la transformation numérique. La croissance est également venue alors que la startup passait plus de temps à conseiller ses clients et à essayer de mieux comprendre leurs besoins.

Au cours de l’année dernière, l’équipe a identifié l’opportunité d’aller au-delà des devis et de fournir une gestion de compte personnalisée pour les entreprises, ainsi que de faire correspondre ces entreprises avec les bons prestataires de services.

«Nous voulions nous éloigner de [just providing quotes] être vraiment un guichet unique pour les services aux entreprises et être en mesure de leur offrir notre technologie et nos produits », a déclaré Plante.

helloDarwin vise désormais à fournir aux entreprises le bon partenaire pour un projet grâce à un mélange de conseil humain et d’appariement basé sur la technologie.

CONNEXES: Après avoir basculé vers les podcasts, LumiQ lève 1,1 million de dollars

Auparavant, l’entreprise se concentrait principalement sur le jumelage d’entreprises avec des fournisseurs de services axés sur les solutions Web et marketing. Plante a déclaré que bonjour, Darwin a maintenant la capacité de s’attaquer à une plus large gamme de services dans l’espace B2B. Le nouveau site Web récemment lancé de la société comprend le développement d’applications, la production vidéo, le commerce électronique et la planification des ressources d’entreprise, parmi de nombreux autres services.

Grâce à la plate-forme, les entreprises remplissent un formulaire qui décrit les détails de leur projet. Ensuite, l’équipe de helloDarwin prendra contact avec l’entreprise pour s’assurer que les deux parties sont sur la même longueur d’onde.

À partir de là, l’algorithme de la startup sélectionne trois ou quatre des partenaires les plus appropriés pour un projet, en seulement 48 heures. helloDarwin effectue toutes les vérifications préalables, y compris les vérifications des antécédents des fournisseurs de services et des clients, et aide à gérer les attentes de l’entreprise d’un point de vue budgétaire.

L’expansion géographique est l’une des principales utilisations des recettes générées par ce dernier cycle de financement.

Les entreprises peuvent utiliser la plate-forme gratuitement, mais les fournisseurs de services paient des frais de recommandation pour soumissionner sur des projets qualifiés. La startup génère également des revenus récurrents à partir de forfaits mensuels que les fournisseurs de services peuvent payer pour recevoir des éléments tels que des services de conciergerie et des avantages pour générer plus de prospects.

Plante a déclaré que l’évolution de l’offre de helloDarwin a conduit à des résultats prometteurs. À ce jour, la startup a aidé plus de 6 000 entreprises et compte plus de 4 000 prestataires de services qualifiés sur la plateforme. Son équipe compte maintenant une quarantaine de personnes, que Plante espère porter à 75 d’ici la fin de cette année.

Le changement de nom de l’entreprise indique le service plus large que la plate-forme fournit désormais aux utilisateurs. Plante a déclaré que «bonjour» représente la composante humaine de la plateforme et «Darwin» représente la mission de la startup d’aider les entreprises à évoluer et à s’adapter.

Là où Plante sent que la startup peut briller, c’est avec la composante humaine de son offre. Le PDG a noté que la plupart des entreprises qu’il considérerait comme des concurrents n’impliquent aucun élément humain dans leur processus de sélection.

CONNEXES: À mesure que l’économie à la demande se développe, près de la moitié de la main-d’œuvre canadienne sera pigiste d’ici 2020

Upwork, qui propose sa propre place de marché indépendante, fonctionne de manière plus similaire à un site d’emploi, où les clients peuvent interviewer, embaucher et travailler avec des fournisseurs de services, tous en ligne. Bien que Plante ne considère pas Upwork comme étant en concurrence directe avec helloDarwin, il l’a nommé comme l’un des grands acteurs du marché des pigistes.

«Ils n’ont même pas un pour cent du marché», a déclaré Plante, parlant des concurrents de la startup. «C’est donc un marché vraiment fragmenté.»

Plante a vanté les avantages de l’offre de helloDarwin de remplir cet espace, arguant que cela va «un niveau plus profond» en se concentrant non seulement sur l’appariement des entreprises avec les fournisseurs de services, mais en assurant un partenariat fructueux entre les deux parties.

2020 a été une année chargée pour la startup à d’autres égards. Bien que toujours appelée B2BQuotes, la start-up a terminé trois programmes d’accélération et a levé une ronde de financement pré-amorçage.

La startup a d’abord participé à la cohorte 2020 de Next AI, qui, selon Plante, a aidé l’entreprise à améliorer son algorithme. helloDarwin a également participé à la cohorte 2020 de FounderFuel, qui a débouché sur une ronde de financement pré-amorçage de 220 000 $. Enfin, la startup faisait également partie du programme d’accélération de la DMZ, qui, selon Plante, a aidé l’entreprise à construire un réseau solide et à se préparer à évoluer.

Après un an d’évolution de son offre de base, le PDG de helloDarwin pense que l’équipe a trouvé une formule pour instaurer plus de confiance sur le marché des services B2B. La startup cherche désormais à consolider ses parts de marché.

L’expansion géographique est l’une des principales utilisations des recettes générées par ce dernier cycle de financement. helloDarwin est disponible partout au Canada, mais Plante cherche à vraiment consolider sa part de marché à la maison et à compléter une preuve de concept aux États-Unis.

Ces deux efforts exigeront que helloDarwin effectue de petits tests de marché, renforce son offre de fournisseurs de services et, aux États-Unis, exécute un lancement officiel. Plante espère se lancer aux États-Unis à l’automne de cette année.

Image gracieuseté de helloDarwin.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires