Aujourd’hui en financement: SomaDetect, Metis, CoinSmart


Trois startups canadiennes ont récemment annoncé de nouvelles rondes de financement pour alimenter leur croissance. Voici les dernières nouvelles sur qui a collecté, combien, auprès de qui et à quoi ils vont investir les nouveaux fonds.

SomaDetect obtient 7,4 millions de dollars canadiens en financement de série A

SomaDetect, de Fredericton, qui a mis au point un capteur qui aide les agriculteurs à mesurer la qualité du lait, a recueilli une ronde de financement de série A de 7,4 millions de dollars canadiens (6 millions de dollars américains).

Le dernier financement de SomaDetect s’ajoute aux 4 millions de dollars accordés par Technologies du développement durable Canada en janvier.

Le financement était dirigé par Ag Capital Canada, un fonds de capital-investissement basé en Ontario. Parmi les autres participants figuraient Merck Animal Health Ventures, ainsi que Builders VC et Cavallo Ventures de Wilbur Ellis.

Fondé en 2016, SomaDetect a développé un capteur en ligne qui, combiné à des algorithmes d’apprentissage en profondeur et à un logiciel de visualisation, mesure les indicateurs clés de la qualité et de la santé du lait.

SomaDetect utilisera les nouveaux fonds pour commercialiser sa technologie et apporter la technologie à plus d’agriculteurs au Canada et aux États-Unis.

Plus tôt cette année, SomaDetect a reçu une subvention de 3,9 millions de dollars de Technologies du développement durable Canada. Cette subvention a été utilisée pour permettre au démarrage de mettre en place des installations au Canada et aux États-Unis et de démontrer les avantages des gaz à effet de serre dans les exploitations laitières.

Metis lève 1,2 million de dollars canadiens

Metis, une start-up blockchain basée à Toronto, a levé 1,2 million de dollars canadiens (1 million de dollars américains) en financement de démarrage.

Waterdrip Capital, DFG, Chain Capital et AC Capital ont tous mené le tour de table. Parmi les autres investisseurs figuraient Ralf P. Gerteis, P1X Capital, Block.power Combinator, Hotbit, SSSnodes, Crasolum, Kernel Ventures, Catcher VC, Jubi Labs et Ming Liu, ancien co-fondateur de Tron.

CONNEXES: La start-up de musique Blockchain Beatdapp lève 3,2 millions de dollars, ajoute de nouveaux membres du conseil consultatif

Fondée en 2018 par Elena Sinelnikova, Kevin Liu et Yuan Su, Metis vise à créer un protocole intégré de gouvernance et de mécanisme de gestion pour prendre pleinement en charge la migration des applications du Web2 vers le Web3.

Web2 fait référence à la version d’Internet que la plupart des gens utilisent actuellement, où les entreprises fournissent des services en échange de données personnelles. Web3 fait référence aux applications décentralisées qui s’exécutent sur la blockchain, où les données sont stockées dans plusieurs copies d’un réseau peer-to-peer.

Metis utilisera les nouveaux fonds pour soutenir la publication de son nouveau cadre d’organisation autonome décentralisée (DAO) de couche 2 à la fin du mois de mars. Un DAO fait référence à des programmes informatiques qui sont transparents, contrôlés par les membres de l’organisation et ne sont pas influencés par un gouvernement central.

CoinSmart obtient 4,5 millions de dollars canadiens

CoinSmart, une bourse de crypto-monnaie basée à Toronto, a levé 4,5 millions de dollars canadiens de financement.

Le tour a été classé par CoinSmart comme financement de démarrage. Il a été levé par l’émission de débentures convertibles portant intérêt. CoinSmart a refusé de divulguer les investisseurs qui ont participé à l’augmentation à BetaKit. La ronde de financement a été levée pour aider CoinSmart à compléter un projet de prise de contrôle inversé dans les mois à venir afin d’obtenir une inscription à la Bourse de croissance TSX.

Le produit sera également utilisé pour alimenter l’expansion de la plate-forme CoinSmart en Europe et prendre en charge les mises à jour opérationnelles de la plate-forme.

CONNEXES: Mogo va acquérir 20% du capital de Coinsquare pour 56,4 millions de dollars alors que l’espace cryptographique se réchauffe

CoinSmart affirme que son échange de crypto-monnaie est l’un des premiers à être conforme à la réglementation de CANAFE, l’agence canadienne de renseignement financier. Les échanges cryptographiques comme ceux gérés par Mogo et Wealthsimple sont également réglementés par l’agence.

CoinSmart a obtenu une licence délivrée par le Conseil estonien de la police et des gardes-frontières, qui maintient CoinSmart à certaines normes de protection des consommateurs et protocoles de sécurité. La société a déclaré que cela soutiendrait également l’expansion de la société sur le marché européen.

Image courtoisie SomaDetect.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires