Aujourd’hui en financement: LoginID, Visualping, ClearRisk, Emerge Commerce, Fusebill


Cinq entreprises technologiques canadiennes ont récemment obtenu un financement pour alimenter leur croissance, notamment LoginID, Visualping, ClearRisk, Emerge Commerce et Fusebill. Voici les dernières nouvelles sur qui a collecté des fonds, combien, auprès de qui et à quoi ils prévoient d’investir les nouveaux fonds.

LoginID sécurise un tour de table de 6 millions de dollars

LoginID, une start-up de sécurité d’identité basée en Californie et à Toronto, a levé 6 millions de dollars en financement de démarrage.

Le tour comprenait l’entrepreneur FinTech Fabrice Grinda (de FJ Labs) et les cofondateurs de LoopPay (acquis par Samsung), Will Wang Graylin, George Wallner et Damien Balsan, ce dernier qui a également investi auparavant dans Mobeewave. D’autres investisseurs non divulgués de Mobeewave ont également participé à la ronde, tout comme Asli RI et Leonis Investment.

LoginID prévoit d’utiliser le financement pour «accélérer l’adoption» des solutions de mot de passe de l’entreprise. LoginID aide les utilisateurs à ajouter des données biométriques certifiées FIDO à des sites Web, des applications et des marques de commerce électronique ou bancaires. Dans le cadre de la ronde, la société a ajouté Balsan à son conseil consultatif, en plus de Phil Kumnick, Hitesh Anand et Alfred Menezes de l’Université de Waterloo.

Visualping obtient un financement de 2,5 millions de dollars

Visualping, la start-up du service de surveillance de site Web de Vancouver, a obtenu un financement de 2,5 millions de dollars canadiens (2 millions de dollars américains). Le financement consiste en une ronde d’amorçage de près de 1,9 million de dollars canadiens dirigée par Mistral Ventures et d’autres capitaux auparavant inopinés.

Dirigé par Serge Salager, qui dirigeait auparavant RetargetLinks, Visualping alerte les utilisateurs lorsque certaines pages Web changent. Le système de la startup envoie à ses clients un e-mail chaque fois qu’il détecte un changement sur une page Web suivie, en joignant une capture d’écran de la page avec la modification en surbrillance. Selon l’entreprise, sa plate-forme compte actuellement 1,5 million d’utilisateurs. Certains de ses utilisateurs ont récemment commencé à utiliser Visualping pour suivre la disponibilité des rendez-vous pour le vaccin COVID-19.

ClearRisk lève 2,5 millions de dollars en capital de croissance

La start-up de logiciels de gestion des risques de St. John’s, ClearRisk, a levé environ 2,5 millions de dollars en financement de croissance, sous la direction de l’investisseur de rendement BDC Capital. Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, RBC et les actionnaires actuels de ClearRisk ont ​​également investi dans l’entreprise.

ClearRisk a également annoncé avoir récemment enregistré 8 000 000 $ de contrats de vente entre des accords avec Avenue Living Asset Management en Alberta et «deux grands pools d’assurance municipaux canadiens». Fondée en 2006, ClearRisk soutient 150 organisations à travers l’Amérique du Nord et se spécialise dans les solutions logicielles et de données pour la gestion des risques, les réclamations et les incidents et la planification de la continuité des activités. La startup prévoit d’utiliser le nouveau financement pour «continuer à s’appuyer sur ses récents succès».

Emerge Commerce réalise un placement privé

Emerge Commerce de Toronto, qui possède et exploite des marques de commerce électronique, a clôturé la dernière tranche de son placement privé, recueillant 249 200 $. Le financement porte son produit brut à 12,1 millions de dollars. La ronde était dirigée par Canaccord Genuity Corp et Gravitas Securities en tant que teneurs de livre, et Raymond James Ltd. en tant que co-agent principal, en plus de Stifel Nicolaus Canada.

Emerge Commerce a déclaré qu’elle disposait désormais de 20 millions de dollars en liquidités et prévoyait d’utiliser le nouveau financement pour accélérer ses efforts d’acquisition, ainsi que pour financer son fonds de roulement et ses frais généraux. La société cotée à la Bourse de croissance TSX, qui est entrée en bourse il y a quatre mois, a clôturé la première tranche de son placement privé plus tôt ce mois-ci, recueillant 11,9 millions de dollars.

Fattmerchant de Floride investit dans Fusebill

Fattmerchant, fournisseur de paiement basé à Orlando, en Floride, a investi un montant non divulgué dans la start-up de logiciels FinTech basée à Ottawa, Fusebill, qui offre des services automatisés de gestion de la facturation des abonnements pour les entreprises. Les termes exacts de la transaction n’ont pas été divulgués, mais cela représentait une recapitalisation pour Fusebill, Fattmerchant prenant une participation majoritaire dans la startup d’Ottawa.

Fattmerchant considère l’accord comme «une avenue pour alimenter [its] croissance des paiements intégrés. » La société a déclaré que l’accord donnerait aux deux sociétés l’accès à un plus grand nombre de clients fournisseurs de logiciels indépendants. En 2016, Fusebill a levé un tour de série A de 6 millions de dollars.

Image vedette du PDG de Visualping, Serge Salager

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires