Amazon a ordonné de fermer une installation canadienne sur les cas de COVID-19


(Bloomberg) –Amazon.com Inc. a reçu l’ordre de fermer un établissement à l’extérieur de Toronto pendant deux semaines, car les responsables de la santé publique s’inquiètent de l’augmentation des cas de COVID-19 à l’intérieur du complexe.

Alors que le taux d’infection au COVID-19 a diminué dans la région de Peel au cours des dernières semaines, le taux à l’intérieur du centre de distribution de Brampton, en Ontario, «a considérablement augmenté», a déclaré vendredi l’autorité sanitaire locale dans un communiqué. Chaque employé du site peut avoir subi une «exposition à haut risque», a déclaré l’agence.

«Cette installation d’Amazonie se trouve dans une communauté vulnérable et emploie des milliers de personnes», a déclaré Lawrence C. Loh, médecin hygiéniste de la région de Peel, dans le communiqué. «C’était une décision difficile mais nécessaire pour arrêter la propagation à la fois dans l’établissement et dans notre communauté.»

Amazon n’était pas d’accord avec les conclusions de l’autorité sanitaire. «Nous venons de terminer notre dernière série de tests obligatoires avec un taux de positivité inférieur à 1%, et il semble y avoir peu de risque de propagation au sein de nos installations», a déclaré un porte-parole de la société dans un e-mail. «Nous ne pensons pas que les données soutiennent cela fermeture et nous ferons appel de cette décision.

Amazon traite le COVID-19 dans ses entrepôts et autres installations logistiques depuis plus d’un an après que les premiers cas ont été détectés parmi sa main-d’œuvre dans les premiers points chauds européens pour le virus.

Le géant de la vente au détail en ligne a choisi de maintenir les installations avec des épidémies en fonctionnement avec des mesures de nettoyage améliorées et des procédures de distanciation sociale plutôt que de les fermer.

Les exceptions incluent un entrepôt du Kentucky que le gouverneur de l’État a ordonné de fermer après une épidémie l’année dernière, et un entrepôt du New Jersey temporairement fermé en décembre après la découverte de cas asymptomatiques.

Tous les employés de l’établissement canadien devront s’auto-isoler pendant 14 jours à moins qu’ils n’aient été testés positifs au cours des 90 derniers jours et n’aient terminé leur période d’isolement, a déclaré l’agence de santé.

Peel Public Health travaille avec Amazon Canada pour contrôler l’épidémie, a-t-il déclaré. La fermeture de deux semaines donnera à Amazon Canada le temps d’envisager des «changements opérationnels supplémentaires» recommandés par les autorités sanitaires locales.

Quelque 20000 employés d’Amazon avaient le COVID-19 au cours des six premiers mois de la pandémie, un taux d’infection qui, selon Amazon, était inférieur à ce que l’on aurait attendu d’un employeur de sa taille, bien que certains experts affirment que l’entreprise a fourni des données insuffisantes pour évaluer cette affirmation.

«Rien n’est plus important que la santé et la sécurité de nos employés et des communautés que nous servons», a déclaré le porte-parole d’Amazon. «Nous avons fait et faisons tout ce que nous pouvons pour les soutenir et les protéger pendant toute la durée de la pandémie, notamment en exigeant régulièrement des tests à 100% de tous les employés» dans l’établissement ontarien.

Amazon est N ° 1 dans le Top 500 du commerce numérique 2020.

Favori

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des