Aircall de la France évalué à 1 milliard de dollars lors du dernier tour de table


Le financement de 120 millions de dollars dirigé par Goldman Sachs sera utilisé pour embaucher 260 personnes supplémentaires et doubler sur le marché britannique.

La plate-forme française d’appels cloud Aircall a levé 120 millions de dollars dans un tour de table qui porte sa valeur au-dessus de 1 milliard de dollars.

La société basée à Paris a été fondée en 2014 et développe un centre d’appels basé sur le cloud pour la gestion du support client et des appels commerciaux.

Le cycle de série D a été mené par Goldman Sachs Asset Management avec la participation de Deutsche Telekom Capital Partners, eFounders, Draper Esprit, Adams Street Partners, NextWorldCap et Gaia.

Aircall crée une plate-forme cloud centrale pour les appels téléphoniques des clients et des ventes et intègre son logiciel dans les autres programmes de communication et de gestion d’une entreprise tels que Salesforce, Hubspot et Intercom.

Selon l’entreprise, le nombre de ses clients a augmenté de plus de 65 % au cours de la dernière année à 8 500 alors que la demande a grimpé en flèche lors du passage au travail à distance et hybride. Plus d’un tiers de son chiffre d’affaires provient désormais des États-Unis au fur et à mesure de son internationalisation.

Soutenir la Silicon Republic

Le nouveau financement servira à une vaste campagne de recrutement. Elle compte 450 employés et prévoit d’ajouter 260 personnes d’ici la fin de l’année. Elle ouvrira de nouveaux bureaux à Londres et à Berlin. Elle possède des bureaux existants à New York, Paris, Sydney et Madrid.

Elle a ciblé son expansion sur le marché britannique en particulier et recherchera des partenariats avec de grandes entreprises de télécommunications pour s’implanter plus solidement dans le pays.

« Depuis le début d’Aircall, nous avons aidé des milliers d’entreprises à enrichir leur expérience client via les canaux vocaux, avec plus d’empathie que jamais au cours de l’année écoulée. Nous avons également assisté à une demande croissante de visibilité et de données sur les équipes et les performances », a déclaré le directeur général Olivier Pailhes.

« Maintenant que les équipes hybrides, sur site ou à distance sont susceptibles de rester, nous continuerons à travailler pour réaliser notre vision et permettre à chaque professionnel d’avoir des conversations plus riches. »

Christian Resch, directeur général de l’investisseur principal Goldman Sachs, a déclaré que la pandémie avait été un « catalyseur » pour le produit d’Aircall.

« Dans un environnement de travail hybride, les utilisateurs se tournent vers Aircall pour offrir une expérience facile à utiliser et hautement intégrée à leurs flux de travail, tirant ainsi le meilleur parti de chaque interaction client », a-t-il déclaré.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires