Aaron Zifkin quitte son poste de directeur général de Lyft Canada


Aaron Zifkin, directeur général du Canada pour Lyft, devrait quitter ses fonctions à la fin du mois de mai.

Zifkin a annoncé le déménagement dans un article sur LinkedIn, notant qu’il était sur le point de partir après plus de trois ans et demi avec la société de transport.

«C’est juste l’une des choses les plus fières que j’ai jamais accomplies dans ma carrière.»
– Aaron Zifkin

S’adressant à BetaKit, Zifkin a qualifié son expérience de renforcement de la présence de Lyft au Canada de fond en comble, soulignant qu’il était sur le point de rester au service de l’entreprise en tant que conseiller. Les directeurs généraux de Lyft pour l’Ontario et Britsh Columbia, Hannah Parish et Peter Lukomskyj, respectivement, devraient reprendre les fonctions de Zifkin après son départ. BetaKit a contacté Lyft pour obtenir des commentaires sur le remplacement de Zifkin mais n’avait pas encore reçu de réponse au moment de la publication.

Zifkin s’est joint à Lyft Canada en 2018 en tant que premier employé au pays. Il a été chargé de superviser les opérations et la croissance de Lyft à l’échelle nationale, ainsi que de développer le premier marché international de Lyft au-delà des États-Unis. Il a rejoint Lyft après Airbnb, où il a passé plus de quatre ans et a occupé un certain nombre de postes, y compris le directeur national d’Airbnb pour le Canada et plus tard le directeur régional des opérations pour les Amériques.

Depuis son lancement initial à Toronto, Lyft s’est étendue à Ottawa et à Vancouver, cette dernière en 2020 après une longue bataille pour amener le covoiturage dans la province.

«Le succès de Lyft au Canada, en commençant à Toronto puis à Ottawa, et maintenant sur la côte ouest à Vancouver, cela a été très gratifiant», a déclaré Zifkin. «Lorsque vous avez cette vision de… créer une entreprise pour la première fois et voir si elle va, en fait, se connecter avec l’ADN du pays et [then] voir que cela se produit réellement, et l’équipe et les investissements qui ont été faits ici au Canada, ce n’est qu’une des choses les plus fières que j’ai jamais accomplies dans ma carrière.

CONNEXES: Comment COVID a réacheminé l’avenir de la mobilité au Canada

Zifkin a déclaré à BetaKit que ses activités dans l’entreprise canadienne de Lyft consistaient en partie à élaborer un manuel pour une expansion internationale plus poussée. Il a qualifié le Canada de formidable terrain d’essai, soulignant des éléments comme la vaste géographie, le multiculturalisme, les différentes langues et l’accès aux talents comme des moyens clés pour le pays de fournir des perspectives d’expansion internationale vers d’autres marchés.

Malgré les pertes de revenus causées par COVID-19 pour Lyft et Uber, Zifkin a déclaré que la pandémie n’avait pas affecté les plans de Lyft au Canada et qu’il restait déterminé à une expansion réfléchie dans le pays. S’exprimant sur les effets de la pandémie COVID-19 sur le cyclisme et Lyft, Zifkin a déclaré à BetaKit que l’une des principales leçons qu’il a apprises au cours de la dernière année a été l’importance de s’en tenir à la mission de l’entreprise de Lyft, qui est «d’améliorer la vie des gens avec le meilleur moyen de transport au monde. Il a déclaré que cela a conduit Lyft Canada à fournir des services au milieu de la pandémie qui visent à soutenir les travailleurs de première ligne et à se rendre aux sites de vaccination.

De son côté, la prochaine mission de Zifkin sera centrée sur son rôle de membre du conseil d’administration de la Fondation de l’aide à l’enfance du Canada. Il se concentre également sur l’investissement et le travail avec les startups canadiennes et a fait allusion à une annonce potentielle à venir concernant son futur emploi dans les mois à venir.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires