À cause de retards de production et d’import, repli des ventes trimestrielles de Miliboo.

Miliboo a réalisé un chiffre d’affaires de 8,97 millions d’euros au premier trimestre 2021-2022, soit une baisse de 2,8 %.

Des retards de production qui pénalise Miliboo.

La marque digitale d’ameublement a fait le commentaire suivant :

« Ce trimestre s’est déroulé dans un environnement de consommation plus normalisé dans le secteur du e-commerce et a été marqué par des retards de production et d’import entraînant des ruptures de disponibilité de produits ».

En France (soit 86 % du chiffre d’affaires), le chiffre d’affaires de Miliboo a baissé de 1,4 % à 7,68 millions d’euros.

à lire aussi : Une nouvelle étape franchit par Icade Santé pour son introduction en bourse.

« Une évolution due au recul des ventes en Marketplaces tierces, stratégiquement ralenties car moins rentables ».

En effet, les ventes directes (site internet en propre et boutique) progressent dans un très bon sens, à +8 %. La troisième Milibootik ouverte à Paris rue de Rivoli début juillet n’a que peu contribué à cette croissance.

Au premier trimestre 2021-2022, les enveloppes accordées par le Groupe M6 ne sont que rarement utilisées. Miliboo a déclaré avoir enregistré des dépenses de marketing inférieures pour augmenter les taux de conversion.

Les ventes à l’export ont baissé de 10,4 % à 1,29 millions d’euros en raison de l’arrêt des ventes vers le Royaume-Uni et la Suisse, jugées moins opportuns.

Au cours des prochains mois, Miliboo continuera de se concentrer sur ses canaux de vente directe, elle se concentrera sur la reconstitution de ses niveaux de stocks.

autre article : Après la BCE, le marché européen est attendu en légère hausse.

La société précise que :

« En effet, le taux de disponibilité de ses produits sera une clef pour pouvoir tirer pleinement parti d’une demande toujours bien orientée ».

Dans le même temps, ce dernier poursuit son travail de maîtrise des dépenses en cours, en cohérence avec les résultats atteints lors de l’exercice précédent.

Commentaire de Guillaume Lachenal.

« Nous réalisons un 1er trimestre solide. Nous sommes, en effet, parvenus dans un environnement de consommation plus normalisé et malgré une tension conjoncturelle sur les approvisionnements, à réitérer quasiment la performance de l’an dernier, qui avait bénéficié de l’essor de l’e-commerce pendant la période de confinement.

Nous avons stratégiquement concentré nos ventes sur notre propre site Internet et nos boutiques, avec une hausse de +8 % sur ces canaux en France, notre principal marché, et réduit notre offre auprès de Marketplaces tierces, moins rentables.

Bénéficiant d’une marque de plus en plus attractive, l’activité sur ce 1er trimestre a été réalisée en n’utilisant que faiblement notre budget publicitaire media-for-equity (TV/Radio/actifs digitaux) signé avec le Groupe M6.

Nous sommes confiants pour la suite de l’exercice 2021-22, qui doit nous permettre de consolider notre nouvelle dimension, dotés de moyennes logistiques et de financiers conséquents et d’un engagement au quotidien de nos équipes. »

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des