Wire lève 21 millions de dollars pour sa plateforme de collaboration sécurisée


L’entreprise berlinoise cible sa plate-forme chiffrée auprès des gouvernements et des grandes entreprises qui ont besoin de sécuriser les flux de travail avec des équipes distantes.

Wire, une start-up basée à Berlin qui construit une plate-forme de collaboration cryptée, a obtenu 21 millions de dollars de nouveaux financements.

L’ère du travail à distance, accélérée par la pandémie, a vu de plus en plus d’entreprises se tourner vers les outils de collaboration en ligne, mais pour les informations sensibles, cela peut présenter des maux de tête en matière de sécurité lorsqu’il s’agit de suivre des protocoles de sécurité et de protection des données.

Wire développe une plate-forme de messagerie, de partage de fichiers, d’appels vidéo et vocaux construite avec un cryptage de bout en bout.

La start-up commercialise sa plate-forme auprès des entreprises clientes et des gouvernements – selon la société, «cinq des gouvernements du G7» sont ses clients – comme un moyen de collaborer, partager des documents et communiquer à distance tout en respectant les protocoles de sécurité et les réglementations en matière de confidentialité. . Il compte au total 1 800 clients.

Le directeur général de Wire, Morten Brøgger, a déclaré que la plate-forme avait été conçue pour des «communications critiques».

Le cycle de financement de série B a été dirigé par UVC Partners, une société de capital-risque munichoise qui investit dans des entreprises B2B.

Soutenir Silicon Republic

«(Le financement) nous aidera à nous propulser vers la satisfaction et l’anticipation des besoins d’architecture de sécurité de l’avenir, avec des applications sans confiance basées sur la périphérie», a déclaré Brøgger.

«Nos entreprises et nos clients gouvernementaux sont constamment confrontés à des problèmes de productivité, de sécurité et de confidentialité monumentaux à la fois, et Wire est le mieux placé pour relever ces défis.»

Wire investira les fonds dans la poursuite du développement de produits et augmentera ses effectifs dans sa base de Berlin et ses bureaux en Suisse et à San Francisco. Elle emploie actuellement 90 personnes.

Le Dr Ingo Pothoff de UVC Partners a déclaré qu’il existe une demande croissante de produits sécurisés comme celui-ci dans lequel Wire peut puiser.

«La sensibilisation des entreprises au problème croissant de la cybercriminalité s’est rapidement accrue ces derniers mois et a accentué la nécessité de trouver de nouvelles façons de communiquer et de collaborer en toute sécurité», a-t-il déclaré.

Wire avait auparavant levé plus de 14 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Elysium Venture Capital et Morpheus Ventures.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires