Webmarketing : 5 étapes nécessaires pour réaliser une étude de faisabilité d’un projet.

Vous souhaitez démarrer une nouvelle aventure ou améliorer un de vos services ? Pensez à faire une étude de faisabilité du projet !

Lorsque vous dirigez une entreprise ou développez une idée, vous devez éviter de sauter en territoire inconnu. Un projet non réussi vous fait une perte de temps et de l’argent tout en diminuant la motivation des employés.

C’est là qu’intervient une étude de faisabilité ! Elle vous permet de déterminer la viabilité du projet sur lequel vous voulez investir.

Comment réaliser cette étude pour assurer le succès de votre projet ? Pour répondre à cette question, voici les étapes nécessaires pour réaliser une étude de faisabilité.

Une étude de faisabilité de projet : c’est quoi ?

Comment établir une étude de faisabilité d’un projet ?
Source : Blog HubSpot

Elle fait partie de l’étape de conception initiale de tout plan d’affaires et aide à voir positivement les forces et les faiblesses d’une idée, d’un nouveau service/produit ou d’une nouvelle entreprise.

De plus, elle vous permet de déterminer et d’évaluer les opportunités et les menaces présentes sur le marché, les ressources indispensables et les perspectives de succès. Enfin, elle est conçue pour répondre à la question  » Est-ce faisable ?  »

Les principaux aspects de l’étude de faisabilité de projet :

  • Stratégie 

L’étude détermine si les ressources techniques et l’expertise que l’organisation dispose peuvent répondre aux exigences du projet.

  • Économique 

Cette évaluation comprend une analyse coûts/avantages du projet pour aider l’entreprise à déterminer sa viabilité. Cette section comprend une analyse du système économique et de la politique monétaire, douanière ou fiscale du pays à lancer.

En outre, l’évaluation économique aide les investisseurs à évaluer le retour sur investissement.

  • Juridique 

Une étude de faisabilité détermine si une partie du projet présenté entre en conflit avec les exigences légales. Ainsi, elle peut également mettre en évidence des obligations contractuelles ou le respect de normes.

  • Opérationnel

Le projet doit contribuer à la réalisation des objectifs stratégiques et commerciaux de votre entreprise. En effet, votre nouvelle idée s’intègre parfaitement à votre offre actuelle, ou qu’elle corresponde à votre type d’activité  que vous avez établi lors du lancement de votre campagne.

  • Temporel 

Quand le délai de projet sera terminé, vous devez déterminer la pertinence du calendrier donné.

Vous devez résoudre certains problèmes de base, tels que la capacité de production de l’usine ou la charge de travail supplémentaire des employés.

Pour cela, l’aspect temporel vous aider également à décider si vous devez embaucher des salariés ou des freelances ou pour investir dans un matériel.

5 étapes nécessaires pour réaliser une étude de faisabilité de projet :

Quelles sont les étapes nécessaire pour réaliser une étude de faisabilité d'un projet ? ?
Source : ACJM

Une étude de faisabilité efficace conditionne la réussite de votre projet. Alors, voici ces 5 étapes nécessaires :

1 – Analyse préliminaire

Par exemple sur la planification de vacances, la première étape consiste à choisir un lieu de villégiature (avant de vérifier la météo). Cette évaluation initiale comprend 4 étapes principales :

–  Concept de l’idée : décrivez tout ce que vous voulez réaliser avec ce projet et pourquoi son succès est important pour votre équipe ou votre entreprise.

– Évaluation de projets existants : cherchez des exemples de projets similaires et analysez leur performance et leur réussite.

– Vérifiez votre avantage concurrentiel : pour assurer le succès de votre projet et les éléments différenciant pour atteindre vos objectifs.

– Analyse des risques : la gestion des risques est une partie importante de l’évaluation de la viabilité de tout projet. Examiner les paramètres sociaux, économiques et juridiques pouvant entraîner des anomalies, ou des problèmes.

À l’issue de cette analyse préliminaire, vous saurez si vous devez continuer à étudier la faisabilité du projet, ou si vous devez revoir vos idées.

2- Répondez aux questions de faisabilité.

Maintenant que vous avez une compréhension de base des tenants et aboutissants de votre projet, l’étape suivante est la création d’un plan de développement.

En effet, ce plan détaille les objectifs du projet en répondant à des questions liées aux différents aspects évoqués dans la première partie : voici des questions pour vous aider :

  • Ce projet est-il techniquement réalisable ?
  • Est-il légal ?
  • Est-il réalisable sur le plan opérationnel ?
  • Ce projet est-il réalisable dans un délai raisonnable ?
  • Sur le plan économique, est-il réalisable ?

Grâce à ces questions, vous déterminez la justification de votre idée, y compris la situation actuelle ou le problème que vous souhaitez résoudre. De plus, une estimation de l’impact du projet et les moyens (matériaux et main-d’œuvre) nécessaires pour atteindre cet objectif.

A lire aussi : Conseils pour réussir l’indexation de son site Web

3- Effectuer une étude de marché.

Vous pouvez ignorer cette étape si votre plan est d’améliorer les performances de l’équipe, d’essayer de nouvelles méthodes de gestion ou de mettre en œuvre de nouveaux logiciels pour augmenter la productivité de l’entreprise.

En revanche, cette étape est importante si vous lancez un nouveau produit/service, développez une nouvelle campagne ou souhaitez voir votre offre !

Une étude de marché vous permet de :

  • Découvrez les opportunités de marché pour vos projets grâce à des groupes de discussion, des sondages et des entretiens avec des clients potentiels.
  • Découvrez vos concurrents, leurs produits, services, méthodes de service après-vente, stratégies marketing, etc.
  • Obtenez des informations sur votre marché cible : les clients potentiels et ses besoins.
  • Visualisez les critères qui garantissent le succès (ou l’échec) d’un projet.

Pour effectuer cette étude de marché, vous pouvez :

  • Adopter une stratégie d’écoute sociale sur les réseaux sociaux de vos concurrents ou d’une entreprise similaire.
  • Rejoignez des groupes de discussion sur les réseaux sociaux comme LinkedIn ou Facebook.
  • Organisez des entretiens personnels avec des consommateurs ou des experts dans votre domaine.
  • Faire un sondage et enquête auprès de vos prospect

4- Examiner les risques.

Dans cette étape, il est maintenant temps de creuser pour identifier chaque menace critique. En effet, le but est de diminuer ou d’éliminer les risques jugés excessifs en mettant en place des plans d’urgence et des stratégies d’atténuation.

Cette analyse des risques peut prendre en compte :

  • L’impact de la concurrence sur la réussite d’un projet : conquérir un marché qui compte beaucoup de concurrents ou fait confiance à de grands groupes sont toujours plus difficile.
  • Conditions économiques actuelles sur le marché : par exemple, lancer un nouveau projet pendant une pandémie de santé est risqué…
  • Votre équipe est réticente : s’il s’agit d’une réorganisation interne, pensez à enquêter sur l’adoption du projet par vos employés.
  • Normes et lois en vigueur : pour la sécurité du projet tant sur le plan juridique que dans les contrats avec les fournisseurs et les prestataires de services.

En effet, cette liste n’est pas exhaustive. Cela dépend de la nature de votre projet et des parties impliquées.

5- Évaluer le coût financier.

L’argent est toujours le pouvoir de la guerre ! L’étude de faisabilité de votre projet doit répondre à des critères financiers clés, notamment :

  • La ressource financière : provient de votre société ou un financier extérieur.
  • Le seuil de rentabilité du projet
  • Le budget nécessaire pour exécuter le projet
  • Le coût par jour en cas de retard

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de