Wealthsimple obtient 750 millions de dollars canadiens et réclame une valorisation de 5 milliards de dollars


Wealthsimple a levé une ronde de financement de 750 millions de dollars canadiens alors que la société FinTech cherche à étendre sa position sur le marché et à continuer de développer sa gamme de produits.

La startup basée à Toronto a annoncé l’accord lundi matin, affirmant qu’il portait la valorisation post-monétaire de Wealthsimple à 5 milliards de dollars canadiens.

Wealthsimple prévoit d’utiliser le nouveau capital pour étendre sa position sur le marché, développer sa gamme de produits et développer son équipe.

Le cycle était codirigé par les sociétés de capital-risque Meritech et Greylock. L’accord comprenait également la participation de DST Global, Sagard, Iconiq, Dragoneer, TCV, Inovia, Allianz X, Base 10, Redpoint, STEADFAST, Alkeon, TSV, Plus Capital et d’autres. Un certain nombre de célébrités canadiennes ont également investi, notamment Drake, Michael J. Fox, Ryan Reynolds, Kelly Olynyk, Dwight Powell et Patrick Marleau. La transaction devrait être clôturée à la mi-mai.

La collecte de fonds consiste en un capital principal de 250 millions de dollars et un placement secondaire de 500 millions de dollars au Groupe PCC, qui se compose de Power Corp, de la Financière IGM et de Great-West Lifeco. Bien que le tour diminue l’intérêt de Power dans Wealthsimple, le groupe PCC continuera d’être le plus grand actionnaire de Wealthsimple avec une participation combinée de 43% et 60% des droits de vote. Avant ce dernier tour, Power détenait une participation de 61% dans Wealthsimple.

Selon Power, elle conservera une participation dans Wealthsimple évaluée à 2,1 milliards de dollars. Cela représente une augmentation totale de la valeur de 2,3 milliards de dollars par rapport au capital investi du Groupe PCC de 315 millions de dollars dans Wealthsimple, soit une augmentation de 8,3 fois et un retour sur investissement annuel composé de 79%.

Comme signalé pour la première fois par le Globe and Mail et confirmé à BetaKit lundi matin, le cycle comprend certains des principaux fonds de capital-risque de la Silicon Valley. Dans la déclaration de la société, Wealthsimple a souligné l’expérience de Meritech et Greylock en matière de soutien à la phase de croissance et de participation à l’introduction en bourse des entreprises. La dernière fois que Meritech et Greylock ont ​​codirigé une ronde de financement, c’était le financement Facebook Series B en 2006.

CONNEXES: Wealthsimple lance une application de paiement peer-to-peer Cash dans tout le pays

Dans un article de blog, Michael Katchen, cofondateur et PDG de Wealthsimple, a qualifié cet investissement de «vote de confiance retentissant», écrivant que le nouveau capital aidera l’entreprise à «révolutionner la façon dont nous faisons de l’argent et à devenir la plus grande société de crédit à la consommation au Canada. Dans le processus. » Pour ce faire, Wealthsimple prévoit d’utiliser une partie des nouveaux fonds pour développer son équipe.

«Je pense que le statu quo au Canada a été mis en demeure», a écrit Katchen, qui a ajouté que Wealthsimple prévoit d’utiliser cet investissement pour offrir aux Canadiens plus de produits financiers et des moyens plus efficaces de faire croître et de gérer leur argent. Selon Wealthsimple, plus de deux millions de Canadiens utilisent actuellement les produits de l’entreprise.

Dans le cadre de cet accord, l’associé commandité de Meritech, Max Motschwiller, rejoint le conseil d’administration de Wealthsimple.

Cette augmentation importante intervient un peu plus de six mois après que Wealthsimple a obtenu 114 millions de dollars canadiens en financement par actions, donnant à la société le statut de licorne, avec une valorisation de 1,4 milliard de dollars.

CONNEXES: Wealthsimple lance une application de paiement peer-to-peer Cash dans tout le pays

Au cours des deux dernières années, Wealthsimple a étendu ses produits financiers en ligne à de nouveaux secteurs verticaux, y compris les actifs cryptographiques ainsi que l’épargne et les dépenses. En mars, Wealthsimple a vendu son livre d’affaires aux États-Unis à Betterment, invoquant son intention de se concentrer davantage sur le marché canadien.

Selon Wealthsimple, elle connaît sa plus grande période de croissance à ce jour depuis la création de la société en 2014. Wealthsimple Trade, sa plateforme de négociation d’actions sans commission, aurait connu une «croissance rapide» au cours des 14 derniers mois. Sa popularité a explosé au milieu de la frénésie commerciale alimentée par Reddit, Wealthsimple rapportant que plus de 1,5 million de personnes utilisaient ses produits en mars.

Avec le soutien de Josh Scott.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires