Vention de Montréal lève 38 millions de dollars canadiens, série B

0
142


Vention, une start-up spécialisée dans les technologies d’automatisation de la fabrication, a levé 38 millions de dollars canadiens dans le cadre d’un financement de série B.

Le cycle a été mené par Georgian Partners et a inclus la participation des investisseurs de retour Bain Capital Ventures et White Star Capital. Le financement sera utilisé pour poursuivre le développement de la plateforme de Vention basée sur le cloud, augmenter sa « bibliothèque de composants d’automatisation plug-and-play » et poursuivre son expansion internationale.

La plate-forme numérique permet aux fabricants d’automatiser leurs ateliers de production.

Vention a été fondée en 2016 par le PDG Etienne Lacroix. La startup basée à Montréal a pour mission de « démocratiser l’automatisation industrielle ». Elle se veut pionnière dans « une nouvelle ère de technologies manufacturières où la facilité d’utilisation et la rapidité rencontrent l’automatisation industrielle ».

La plate-forme numérique permet aux fabricants d’automatiser leurs ateliers de production en les aidant à concevoir, programmer, commander et mettre en service des équipements automatisés directement à partir de leur navigateur web. Selon Vention, sa plateforme est actuellement utilisée dans plus de 1 000 usines sur trois continents.

La série B suit un peu plus d’un an après que Vention ait levé 17 millions de dollars canadiens dans le cadre du financement de la série A. A ce jour, la start-up a levé plus de 58 millions de dollars.

Vention s’apprête à publier cette année ce qu’elle a appelé des « changements significatifs » à sa plate-forme d’automatisation. La société a déclaré qu’elle prévoyait d’augmenter les capacités logicielles et matérielles. L’équipe Georgian Partners’ Impact, qui comprend des experts techniques et des docteurs spécialisés dans des domaines tels que l’apprentissage approfondi, le génie logiciel, le traitement du langage naturel et la protection de la vie privée, est prête à travailler avec l’équipe technique de Vention. L’objectif du partenariat est d’étendre l’utilisation de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine par Vention pour la conception de machines et les chaînes d’approvisionnement numériques.

RELATIVES : Aujourd’hui dans les embauches : Vention, Procurify, Conseil national de recherches Canada

Vention est la dernière d’une série de start-up canadiennes axées sur l’industrie manufacturière qui ont reçu un coup de pouce financier dans le cadre de COVID-19. En début de semaine, Clearpath Robotics de Waterloo a levé 40 millions de dollars canadiens dans le cadre de la série C et la société québécoise Poka, qui a créé une plateforme de travailleurs connectés spécifiquement pour les fabricants, a levé son propre financement.

La pandémie a un effet intéressant sur les entreprises en démarrage qui opèrent dans le secteur manufacturier. Le PDG de Clearpath, Matt Rendall, a déclaré à BetaKit que, bien que COVID-19 fasse accélérer les stratégies d’automatisation des producteurs, les réglementations en matière de santé et de sécurité empêchent les tiers de pénétrer dans les usines pour y faire des installations.

Selon le Globe and Mail, le PDG de Vention, M. Lacroix, a déclaré que la pandémie allait ralentir l’expansion des ventes de la société, qui auraient augmenté de près de 400 % l’année dernière. M. Lacroix a déclaré qu’il s’attendait toujours à ce que les revenus de Vention doublent malgré le ralentissement causé par COVID-19.

Les commentaires sont clos.



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here