Une enquête révèle que les petites entreprises canadiennes voient leur chiffre d'affaires diminuer de 50 % dans le cadre de la COVID-19


Une enquête menée par la société torontoise FinTech startup Lending Loop a révélé que les petites entreprises canadiennes ont connu une baisse moyenne de leurs revenus de plus de 63 % à la suite de la pandémie COVID-19.

« Nous n’avons jamais vu un choc de la demande ou de l’emploi d’une telle ampleur. »

Ces derniers jours, Lending Loop a recueilli des données auprès de plus de 100 entreprises sur l’impact de l’épidémie de COVID-19 sur les petites entreprises du Canada. Dans un tweet publié jeudi, le PDG de Lending Loop, Cato Pastoll, a noté que les premières conclusions mettent en évidence la gravité de la situation actuelle.

Les petites entreprises interrogées comptent en moyenne 10 employés et, selon les résultats de l’enquête, elles ont eu un impact immédiat dans la situation mondiale actuelle. Les personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise a subi une perte de revenus moyenne de 1 141 310 dollars, ce qui a entraîné une baisse de revenus moyenne de 63,3 %.

Plus de 65 % des petites entreprises interrogées ont fait état d’une baisse de leurs revenus de plus de 50 %. Avec 92 % d’entre elles qui s’inquiètent de leurs obligations mensuelles.

Baisse moyenne des revenus des petites entreprises canadiennes interrogées par Lending Loop.

Les secteurs qui ont été les plus touchés sont les services d’éducation et les services de restauration. Suivent de près la finance et les assurances, ainsi que le commerce de détail et de gros.

Toutefois, selon l’enquête, les petites entreprises de tous les secteurs en ressentent les effets, notamment dans la construction, les services publics, les soins personnels et l’industrie manufacturière.

RELATIVES : Voici comment les entreprises #CDNtech s’impliquent lors de COVID-19

Les principales baisses de recettes et les inquiétudes concernant les obligations mensuelles entraînent également des licenciements. L’enquête a révélé qu’en moyenne six employés sont licenciés dans les petites entreprises canadiennes.

Selon l’enquête, les secteurs les plus touchés sont, de loin, les loisirs et les divertissements ainsi que la restauration et les services alimentaires, qui ont dû procéder à des réductions de personnel de plus de 30 et 20 personnes respectivement. Les autres secteurs ont subi des réductions de personnel de moins de cinq employés.

Baisse des revenus par secteur d’activité selon l’enquête de Lending Loop.

Fondée en 2014, Lending Loop est une place de marché canadienne de prêt entre pairs, qui se concentre sur la fourniture aux entreprises de capitaux accessibles à des taux d’intérêt équitables par le biais d’un processus en ligne.

Dans son Tweet, M. Pastoll a souligné la nécessité de prendre des mesures immédiates pour soutenir la communauté des petites entreprises canadiennes en ce moment. Il a déclaré à BetaKit que sa principale préoccupation concerne les « micro » entreprises (entreprises de un à quatre employés), qui sont généralement considérées comme trop petites pour obtenir un financement des banques ou de la BDC. Selon les statistiques du gouvernement, les petites entreprises de moins de 100 employés représentent près de 98 % de toutes les entreprises canadiennes.

Le PDG de la Lending Loop a souligné que l’octroi de subventions ou de prêts aux entreprises équivalant à leurs pertes de revenus mensuels était un moyen d’aider ces entreprises à survivre l’année.

« Nous n’avons jamais vu un choc de la demande ou de l’emploi d’une telle ampleur », a écrit M. Pastoll. « Les entreprises indiquent qu’elles ont 30 jours ou moins avant de se retrouver à court de liquidités, le temps presse pour sauver nos petites entreprises et notre économie ».

Les PDG des entreprises technologiques canadiennes ont également exprimé leurs inquiétudes face à la pandémie actuelle, et beaucoup d’entre eux ont demandé au gouvernement de répondre aux besoins spécifiques des jeunes pousses. Lors d’une conférence téléphonique avec le groupe de pression Council of Canadian Innovators (CCI) jeudi, le ministre Navdeep Bains a noté que le gouvernement est actuellement disposé à utiliser les programmes existants, tels que le Fonds d’innovation stratégique (FIS) et les agences de développement régional (ADR), pour développer le soutien aux petites entreprises.

Source de l’image Pixabay



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires