Une enquête réalisée par Delloitte confirme que la cryptomonnaie remplacera la monnaie fiat d’ici 10 ans.

76 % des professionnels de la finance s’attendent à ce que les cryptomonnaies concurrencent ou remplacent les monnaies fiduciaires telles que l’euro ou le dollar américain au cours des 10 prochaines années selon une étude de Deloitte. Certains experts ont dit que la monnaie numérique a été adoptée par le grand public.

Les cryptomonnaies, remplaceront-elles les monnaies fiat ?

Le cabinet d’audit Deloitte, l’un des membres du « Big Four », a publié ses résultats annuels de recherche sur la blockchain. La multinationale britannique a interrogé plus de 1 000 professionnels de la finance dans le cadre de cette enquête vivant dans différents pays, dont les États-Unis, la Chine et le Royaume-Uni.

L’enquête a été menée du 24 mars au 10 avril 2021. 76% des professionnels de la finance interrogés pensent que les cryptomonnaies, telles que le principal Bitcoin (BTC), deviendront une alternative solide ou un remplacement pur et simple des devises fiduciaires dans les 10 prochaines années.

Lire aussi : La plateforme Crypto.com (CRO) vient de signer un partenariat pluriannuel avec la ligue italienne de football « Lega Serie A »

Une étude récente de Finder.com soutient le même point de vue. Bitcoin remplacera les monnaies fiduciaires au cours des 20 prochaines années selon un panel d’experts en cryptomonnaie interrogés.

Pour 81 % des répondants, la technologie blockchain et les actifs numériques sont devenus courants. Les experts évaluent que la cryptomonnaie a été amplement choisie par le public.

Pour la plupart des professionnels du secteur financier, la monnaie numérique est considérée comme un véritable atout. 73 % des personnes interrogées ont déclaré que « si la blockchain et les actifs numériques ne sont pas adoptés, leur entreprise perdra son avantage concurrentiel ». De plus, 80 % des experts s’attendent à ce que les actifs cryptographiques engendrent de nouvelles sources de revenus dans leurs industries respectives.

Une enquête menée par Fidelity Digital Assets a confirmé l’attractivité des investisseurs pour les monnaies numériques. Selon l’enquête, 90 % des investisseurs institutionnels prévoient de posséder de la cryptomonnaie d’ici 2026. De plus, une enquête menée par la société de gestion néerlandaise Intertrust Group montre que 98 % des hedge funds sont désireux d’investir dans les cryptomonnaies.

Freins à l’adoption de la cryptomonnaie : quelles sont les causes ?

D’un autre côté, Deloitte a interrogé des experts de la finance en ce qui concerne les freins à l’adoption des cryptomonnaies. 71 % des personnes interrogées ont déclaré que le risque de piratage est l’un des plus grands obstacles à l’utilisation à grande échelle des monnaies numériques. Il est donc possible que des pirates informatiques volent des actifs en exploitant les failles de sécurité du protocole. Il y a quelque temps, un pirate a volé plus de 600 millions de dollars en cryptomonnaie à Poly Network. Heureusement, il a accepté de rendre les fonds.

En outre, Popsicle Finance a été aussi victime d’une attaque de pirate. En exploitant une faille, les pirates ont volé 20 millions de dollars à une plateforme de yield farming.

La sécurité informatique n’est pas le seul obstacle mentionné dans la recherche. 62 % des personnes interrogées ont affirmé que l’infrastructure financière existante a également entravé l’adoption des cryptomonnaies. Bref, 63 % des individus interrogés pointent du doigt les barrières réalisés par les régulateurs.

 

 

 

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers