Un programme de donation Amazon pour stopper la destruction des invendus

0
94

Amazon a subi les feux des critiques des défenseurs de l’environnement depuis le mois de janvier. Cela est dû à une pratique de gaspillage dévoilée au sein des entrepôts du géant américain de la vente en ligne. En effet, en France, près de 3,2 millions de produits neufs, encore consommables ou réparables sont incinérés chaque année. Cette pratique est constatée dans tous les pays où la plateforme est présente.

Ces marchandises détruites sont des invendus que les vendeurs tiers louant des espaces de stockage dans les entrepôts d’Amazon préfèrent ne pas se faire rapatrier pour des raisons économiques. Ils préfèrent que ces articles soient détruits au bout d’un certain temps, car les coûts de l’entreposage peuvent rapidement dépasser les 1000 $ après quelques mois.
La révolte internationale contre cette pratique a poussé la firme à lancer une stratégie de donation associée à son programme Amazon FBA.

Les invendus d’Amazon donnés à des associations caritatives au lieu d’être détruits

Le scandale lié au gaspillage industriel en cours dans les entrepôts d’Amazon a été suivi par les gouvernements. Ces derniers ont été interpellés par de nombreuses ONG luttant pour la protection de l’environnement, afin d’interdire une telle pratique. Si 3.2 millions de produits par an, soit 3% du stock total, sont détruits en France, le volume est bien plus important aux USA.

Le programme FBA Donation lancé aux USA et au Royaume-Uni

Le programme de donation associé à Amazon FBA (Fullfilment By Amazon) a pour but d’éviter la destruction des produits invendus et indésirables. Il permet de proposer aux vendeurs qui désirent se débarrasser de leurs stocks de marchandises retournées par les destinataires d’en faire don. Cela permettra aux vendeurs d’économiser en dépenses de stockage, mais surtout d’éviter le gaspillage.

En effet, les produits qui sont jetés ou incinérés par Amazon sont encore consommables ou faciles à réparer. Ces articles sont même en majorité neufs et disposent encore de leurs emballages d’origine. Le programme de donation permettra ainsi de réduire les produits jetés et les émissions de gaz sur les sites d’incinération, et permettra surtout d’aider les personnes qui sont dans le besoin.

Cette initiative sera opérationnelle aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne dès le premier septembre 2019. Elle rentre de la cadre des efforts pour l’application du commerce circulaire, intégrant des réglementations pour la protection environnementale. Cela prévoit également des mesures pour éviter au mieux la fin de vie des produits de consommation ou leurs intégrations dans un cycle de réutilisation et de recyclage. Amazon vient d’opter pour la solution la plus facile en adoptant un programme de donation.

Amazon FBA partenaire d’associations caritatives à buts non-lucratifs

La firme de Jeff Bezos va mettre en œuvre son programme FBA Donations grâce à la collaboration avec des organisations humanitaires sans but lucratif. Ces dernières vont assurer la distribution des dons à ses associations caritatives.

Aux USA, c’est le groupe Good360 qui va ainsi s’occuper de répartir les produits qui vont être jetés ou détruits entre différentes associations. Les marchandises considérées comme indésirables par les vendeurs tiers sont constituées par des produits alimentaires, des articles ménagers, de l’électroménager, des jouets, des vêtements, des équipements high-tech et informatiques, ainsi que de nombreuses autres catégories de produits. Ils peuvent être plus utiles à des personnes dans le besoin, des hôpitaux, ainsi que des centres d’aides et de bienfaisance.

L’impact du programme Amazon FBA Donations pour les vendeurs tiers

Au début du scandale sur l’immense volume des produits invendus détruits par Amazon, ce dernier a soutenu que les frais d’élimination sont moins élevés que la TVA assujettie aux donations. Or, ces taxes doivent être facturées aux vendeurs.

Amazon FBA Donations : appliqué par défaut sur les invendus

Amazon base surtout l’activité de sa plateforme de vente en ligne sur l’intermédiation entre les internautes et les vendeurs tiers. La firme ne commercialise en effet que peu de ses propres produits. Elle permet aux vendeurs, lesquels sont à majorité chinois, de louer des espaces de stockage dans ses entrepôts. En cas de retours et d’invendus, les volumes des stocks s’accumulent et coûtent de plus en plus cher.

Actuellement, les commerçants de la plateforme doivent payer 50 cents pour se faire retourner chaque article invendu, contre seulement 15 cents pour la destruction. Le système de donation est néanmoins moins cher pour les vendeurs par rapport aux frais de restitution de leurs stocks. Par ailleurs, les vendeurs choisissent également l’option d’élimination de leurs invendus pour des raisons de sécurité et de retours inutilisables.

Dans le programme FBA Donations, l’option de distribution des invendus sera l’option par défaut qui sera appliquée, lorsque les vendeurs ne voudront pas se faire restituer leurs stocks d’invendus. Ainsi, les vendeurs peuvent choisir entre se débarrasser des marchandises retournées par leurs clients ou se les faire restituer. Pour l’heure, le programme ne sera accessible qu’aux entrepôts américains et britanniques de la firme, mais permet déjà de réduire le gaspillage industriel dont Amazon était sur le point de devenir le symbole.

Par ailleurs, le pas réalisé par le géant de la vente en ligne met également fin à ses pratiques irresponsables vis-à-vis du respect de l’environnement. Néanmoins, il est constaté que la destruction des invendus est pratiquée par la majorité des plateformes de ventes en ligne. Il est à espérer que l’initiative d’Amazon sera également suivie par ses concurrents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here