Un nouveau projet de loi en Amérique pour atténuer les risques liés à la légalisation de bitcoin à Salvador.

Plusieurs législateurs américains ont proposé un projet de loi nommé « Loi ACES ». Il vise à atténuer les risques associés à l’adoption par El Salvador du bitcoin comme monnaie légale. Un des sénateurs américains déclaré qu’en reconnaissant le bitcoin comme monnaie légale, El Salvador ouvre une porte pour blanchiment d’argent au détriment des intérêts américains.

Les États-Unis s’inquiètent des risques liés à la loi salvadorienne sur les bitcoins

La commission des relations étrangères du Sénat américain a annoncé mercredi, le 18 février, que les sénateurs Jim Risch (R-Idaho), Bob Menendez (DN.J.) et Bill Cassidy (R-La.) ont proposé une proposition intitulée « El Salvador Crypto Accountability« . ou « Loi ACES ».

Le projet de loi obligerait le Département d’État à rendre compte de l’adoption par El Salvador du bitcoin comme monnaie légale, ainsi que des « plans visant à atténuer les risques potentiels pour le système financier américain », détaille l’annonce.

Le rapport du Département d’État comprendra une analyse sur la légalisation de bitcoin par El Salvador et les risques pour la cybersécurité, la stabilité économique et la gouvernance démocratique d’El Salvador.

Le sénateur Risch a déclaré : « L’adoption par El Salvador du Bitcoin comme monnaie légale a soulevé de sérieuses inquiétudes quant à la stabilité économique et à l’intégrité financière du fragile partenaire commercial américain de l’Amérique centrale. »

Il a ajouté que cette nouvelle politique a le potentiel d’affaiblir la politique de sanctions américaine, en renforçant les acteurs malveillants tels que la Chine et les groupes criminels organisés. La législation bipartite vise à clarifier la politique d’El Salvador et à obliger le gouvernement à atténuer les dommages causés au système financier américain.

A lire aussi : Le Colorado devient le premier Etat américain à accepter les cryptos pour les paiements d’impôts.

La réponse du président d’El Salvador ?

En réponse à l’introduction du projet de loi, le président salvadorien Nayib Bukele a posté un tweet :

El Salvador a adopté le bitcoin comme monnaie légale aux côtés du dollar américain en septembre dernier. Depuis lors, le pays a acheté un total de 1 801 BTC.

Cependant, les États-Unis ne sont pas le seul pays préoccupé par les lois salvadoriennes sur le bitcoin. Le Fonds monétaire international (FMI) a exhorté à plusieurs reprises le pays à abandonner le Bitcoin comme monnaie légale. Selon le Fonds monétaire international, les coûts de fabrication du fiat BTC l’emportent sur les avantages potentiels.

Par ailleurs, El Salvador ne voit aucune raison d’abaisser ses lois sur le Bitcoin. En fait, le président Buchler a prédit que deux autres pays adopteront le Bitcoin comme monnaie légale cette année.

Bonus : Les sociétés cryptographiques américaines déploient la solution TRUST pour renforcer les normes de lutte contre le blanchiment d’argent.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de