Un nouveau groupe d’experts pourrait débattre de l’interdiction de la cryptographie en Inde



Le gouvernement indien envisage de constituer un nouveau groupe d’experts pour discuter de la réglementation de la crypto-monnaie en Inde.

Le comité dirigé par l’ancien secrétaire aux finances Subhash Garg en 2019 a plaidé pour une interdiction totale des crypto-monnaies. Le but du nouveau comité serait d’explorer l’utilisation de la technologie blockchain et les différentes façons de réguler les crypto-monnaies.

Par exemple, les évaluer comme des actifs numériques au lieu d’une monnaie. Le comité pourrait également envisager des moyens de rendre opérationnelle la roupie numérique potentielle de la Reserve Bank of India (RBI).

Membres potentiels

Le ministère indien des Finances a gardé un œil sur le volume croissant du commerce de crypto-monnaie en Inde. Des membres du ministère se sont également entretenus avec les parties prenantes sur les risques potentiels de surveillance. Par exemple, le ministre d’État aux Finances et aux Affaires corporatives, Anurag Thakur, a rencontré des membres des secteurs de la cryptographie et de la banque. Thakur pourrait faire partie de la douzaine de membres du nouveau comité.

Au milieu de la croissance massive du volume des échanges de crypto-monnaies, une équipe informera également le ministre des Finances Nirmala Sitharaman des développements en cours dans l’espace de la crypto-monnaie. Ces derniers mois, Sitharaman et Thakur ont déclaré publiquement que le gouvernement devrait adopter une approche «calibrée» pour réglementer les crypto-monnaies.

État actuel de la réglementation cryptographique

L’avenir de la situation de la crypto-monnaie en Inde sera déterminé par le projet de loi sur la crypto-monnaie et la réglementation de la monnaie numérique officielle, 2021. Le Parlement indien avait prévu la législation pour sa session budgétaire en mars, mais a été reporté pour des raisons non rendues publiques.

Les auteurs du projet de loi ont rédigé le projet sur la base de la recommandation du précédent comité Garg. Beaucoup s’attendent à ce que cela criminalise non seulement le trading, mais également la détention d’actifs de crypto-monnaie. Cela pourrait être dévastateur pour les investisseurs en crypto-monnaie dans le pays, qui sont environ 10 millions, selon les estimations du secteur.

La RBI avait précédemment interdit le trading de crypto-monnaies en 2018. Cependant, la Cour suprême indienne a annulé le diktat grâce à la pression des entrepreneurs crypto et de l’association de l’industrie de la technologie et de l’Internet IAMAI. Une organisation similaire s’emploie activement à empêcher une autre interdiction de ce type. À leur grande consternation, RBI a récemment demandé de manière informelle que les prêteurs rompent leurs liens avec les échanges et les commerçants de crypto-monnaie.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations présentes sur notre site Web est strictement à ses propres risques.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires