Un groupe de réflexion en Philippines avertit Binance pour la promotion des ventes illégales.

Un groupe de réflexion local exhorte les agences gouvernementales à enquêter sur Binance. En fait, l’échange de crypto-monnaie a été accusé de proposer des offres promotionnelles locales sans autorisation. Cependant, la bourse a déclaré qu’ils prenaient la conformité au sérieux et cherchaient une licence dans le pays.

Binance pourrait être interdit aux Philippines.

Selon le rapport, Infrawatch PH a alerté le Département du commerce et de l’industrie (DTI) pour qu’il enquête sur Binance pour avoir facilité les ventes illégales. Dans une lettre au DTI, il a écrit que les promotions avaient été effectuées sans l’autorisation des autorités. Il ne contient aucune publicité promotionnelle pour les numéros de licence DTI. Il a également mentionné que la licence et l’enregistrement s’appliquent à Binance aux Philippines.

Le rapport mentionne Binance opère illégalement dans le pays depuis quelques années selon le législateur Ridon. Il a noté que l’échange était une identité non enregistrée. Grâce à son application, les gens peuvent échanger des actifs numériques. C’est un énorme mépris de la réglementation philippine.

Binance organise des promotions via son site web, ses sites de médias sociaux et d’autres sources, ciblant les consommateurs. Ridon a expliqué qu’en raison du manque d’autorisation réglementaire de Binance, l’argent durement gagné des gens ne peut être perdu pour toujours que par l’échange.

Bonus : Solana fait face à un recours collectif en Californie.

Par ailleurs, un porte-parole de Binance a déclaré que l’échange prend la conformité au sérieux et travaille avec les régulateurs, les forces de l’ordre et les leaders de l’industrie pour renforcer la sécurité et la conformité.

« Aux Philippines, Binance cherche à obtenir des licences VASP et EMI. Nous engageons en permanence des discussions avec les régulateurs et les parties prenantes du pays. Notre objectif est de contribuer à l’écosystème Web3 et blockchain de plus en plus dynamique aux Philippines. « 

Binance face à un défi réglementaire

Plus tôt, Binance a publié une déclaration sur la lettre du groupe de réflexion à la banque centrale sur d’autres questions. Il a dit qu’ils étaient prêts à discuter et à essayer de s’engager avec les parties prenantes mondiales. Cependant, Binance n’est toujours pas un fournisseur de services d’actifs virtuels (VASP) sous licence.

Toutefois, la bourse a fait l’objet d’un examen minutieux de la part des législateurs européens. Le ministère français de la protection de l’environnement a demandé à l’autorité de tutelle française l’AMF de reconsidérer sa décision d’enregistrement. Cependant, la décision de mai susmentionnée fournit à Binance des « assurances respectées ».

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires