Un groupe de défense des droits civiques porte plainte contre l’industrie publicitaire en ligne


Le Conseil irlandais pour les libertés civiles intente une action en Allemagne contre IAB Tech Lab pour ses pratiques de collecte de données.

Le Conseil irlandais pour les libertés civiles poursuit l’une des plus grandes sociétés de publicité en ligne au monde pour des violations présumées de la confidentialité des données.

L’ICCL dépose une plainte GDPR en Allemagne contre IAB Tech Lab, le courtier de données qui travaille avec Google, Amazon et plusieurs autres grandes entreprises pour collecter des données qui alimentent les publicités en ligne.

Il remet en cause la pratique consistant à collecter de vastes étendues de données sur les utilisateurs, ce qui, selon lui, est une pratique courante dans l’industrie. Ces données peuvent inclure des informations sensibles, telles que des problèmes de santé mentale ou une situation financière, qui sont déterminées par les sites qu’une personne visite.

Le Dr Johnny Ryan, chercheur principal à l’ICCL, a déclaré que l’affaire remettrait en question la légalité de la collecte et de l’utilisation de ces bases de données.

Soutenir la Silicon Republic

« Ces dossiers secrets vous concernant – basés sur ce que vous pensez être privé – pourraient inciter un algorithme à vous retirer de la liste restreinte pour l’emploi de vos rêves », a déclaré Ryan. « Un détaillant peut utiliser les données pour vous proposer un prix plus élevé en ligne. Un groupe politique pourrait vous cibler micro avec une désinformation personnalisée.

Alors qu’IAB Tech Lab est une société basée aux États-Unis, ICCL a déclaré qu’elle déposait une plainte en Allemagne en vertu du RGPD. Le but ultime est d’arrêter le suivi généralisé.

ICCL et Ryan ont régulièrement critiqué les pratiques de l’industrie de la publicité en ligne et notamment les enchères en temps réel, ou RTB, qui est le processus par lequel ces dossiers de données d’utilisateurs sont achetés et vendus par les annonceurs.

ICCL affirme qu’il existe peu de limites quant aux données collectées pour la vente de cette manière et que cela constitue une violation de données.

Par ailleurs, un groupe européen appelé Tracking-Free Ads Coalition, composé d’hommes politiques et de la société civile, appelle également à des réformes dans le secteur de la publicité en ligne. Plusieurs députés ont rejoint le groupe.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires