Un fonds de 17,5 milliards d’euros pour aider les pays de l’UE à passer à la neutralité carbone


Le Fonds pour une transition juste soutiendra les demandeurs d’emploi, le perfectionnement et la requalification, les micro-entreprises, les pépinières d’entreprises, les universités, etc.

Le Parlement européen a approuvé un nouveau fonds pour aider les pays à gérer les impacts sociaux et économiques de la transition vers la neutralité climatique. Il s’appelle le Fonds pour une transition juste et comprend 17,5 milliards d’euros; 7,5 milliards d’euros du cadre financier pluriannuel 2021 à 2027 et 10 milliards d’euros de l’instrument de relance de l’UE.

Le Fonds pour une transition juste est le premier pilier du mécanisme pour une transition juste, conçu pour aider les régions, les industries et les travailleurs en tant que pays à mettre en œuvre le pacte vert européen. Il soutiendra des projets qui contribuent à la transition vers une «économie européenne durable, neutre pour le climat et circulaire», selon le Parlement européen, à travers la diversification économique, la reconversion ou la création d’emplois.

Lors du lancement du Green Deal européen en 2019, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu’un total de 100 milliards d’euros serait alloué au mécanisme pour une transition juste.

Il aidera les demandeurs d’emploi, par exemple, ainsi que le perfectionnement et le recyclage des compétences, les micro-entreprises, les pépinières d’entreprises, les universités et les instituts de recherche publics. Il financera également les nouvelles technologies énergétiques, l’efficacité énergétique et la mobilité locale durable.

Le Parlement européen a également souligné ce que le fonds ne soutiendra pas. Il n’y aura pas de financement pour l’incinération des déchets, les combustibles fossiles, les activités liées aux produits du tabac et la construction ou le démantèlement de centrales nucléaires.

Soutenir Silicon Republic

Le fonds devrait être officiellement adopté en juin, mais les États membres qui y auront accès dépendront de leurs engagements à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050. Pour les entreprises qui n’ont pas encore fixé de tels objectifs, elles auront droit à 50% de leur allocation nationale. Un projet de loi révisé sur l’action climatique pour l’Irlande a été approuvé en avril et s’engage à garantir la neutralité carbone d’ici 2050 au plus tard.

Cependant, les entreprises confrontées à des difficultés financières peuvent bénéficier d’une aide dans des circonstances exceptionnelles conformément aux règles temporaires de l’UE en matière d’aides d’État.

Les États membres doivent définir les régions les plus touchées par la transition et y concentrer les ressources qu’ils reçoivent du fonds. Le Parlement a déclaré qu ‘«une attention particulière devrait être accordée aux spécificités des îles, des zones insulaires et des régions ultrapériphériques».

Il prévoit également d’introduire un mécanisme de récompense vert si ses ressources de financement augmentent après le 31 décembre 2024 afin de fournir un soutien supplémentaire aux États membres qui ont réussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre industriels.

L’eurodéputée Manolis Kefaligiannis a déclaré: «Le Parlement européen donne un signal politique fort: il faut s’attaquer à l’impact social, économique et environnemental de la transition énergétique dans les régions les plus touchées. Nous entrons dans une nouvelle ère verte pour l’Europe sans laisser personne de côté. »

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires