Un bug d’OpenSea détruit 42 NFT d’une valeur d’environ 100 000 dollars.

Ces derniers jours, un bug a été mis en évidence sur le marché de tokens non-fongibles (NFT) OpenSea. Cela a entraîné la destruction de 42 NFT, dont un token « historique » Ethereum Name Service.

Sur OpenSea, un bug affecte des NFT.

Nick Johnson, le développeur principal d’Ethereum Name Service (ENS), a été le premier à raconter cette histoire sur Twitter. Il a expliqué qu’il avait accidentellement détruit le premier nom de domaine créé sur le service. Pour rappel, l’ENS permet l’enregistrement de noms de domaine directement sur la blockchain sous forme de NFT.

Lire aussi : La SEC cible Coinbase d’un procès – que risque le géant des cryptomonnaies ?

Par conséquent, le nom de domaine rilxxlir.eth a été envoyé à une adresse « burn », ce qui signifie qu’il ne sera plus amovible et que personne ne contrôle l’adresse. Lorsque Nick Johnson a contacté l’équipe OpenSea, ils étaient déjà au courant de ce problème :

« Un bug a été introduit sur leur page de transfert ces dernières 24h, qui a affecté tous les transferts d’ERC-721 vers des noms de domaine ENS. »

La destruction d’une valeur de 100 000 dollars en NFT.

Ensuite, il semble que le bug eût affecté 32 autres transactions, impliquant 42 NFT de type ERC-721, et certains ERC-1155. Si l’on additionne les prix plancher de ces tokens, la perte est d’environ 100 000 dollars.

Parmi les NFT concernés par le bug d’OpenSea, outre le nom de domaine ENS, il existe également des collections de Bloot, The Sevens et Art Blocks. Les utilisateurs touchés par ces pertes ont demandé une compensation financière à la plateforme NFT.

Lire également : Afin de protéger l’adoption des cryptomonnaies, l’Ukraine engendre un cadre réglementaire

Ce jeudi 9 septembre, OpenSea vient d’annoncer qu’elle a contacté les utilisateurs concernés par le bug :

« Nous avons contacté le petit nombre d’utilisateurs qui ont été affectés par le problème hier où l’envoi d’un NFT à un nom ENS l’a envoyé à la version encodée du texte littéral (par exemple « OS.eth ») au lieu de l’adresse associée. C’est un bug que nous avons introduit et corrigé ce jour-là. »

Autre article : Starbucks, McDonald’s et les autres acceptent le Bitcoin (BTC) comme moyen de paiement au Salvador.

Toutefois, il n’est pas clair si la plateforme compense ces derniers. Cependant, comme l’a souligné Nick Johnson, le bug a été découvert suffisamment tôt pour ne pas affecter trop de NFT. Dans tous les cas, on devrait avoir un « post-mortem » et connaître la réponse d’OpenSea aux utilisateurs concernés.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers