The51, Atlantic Women's Venture Fund, partenaire de l'initiative « Women Focus Venture


La plateforme d’investissement The51, basée à Calgary, et l’Atlantic Women’s Venture Fund ont créé une nouvelle initiative qui soutiendra et financera les entreprises des femmes dans tout le Canada.

Les organisations espèrent que ce partenariat, appelé Canada51, deviendra un collectif national d’organisations et d’individus soutenant les femmes entrepreneurs dans toutes les régions du pays. L’initiative en est à ses débuts et l’espoir est de développer des pistes d’investissement, de créer des programmes communs et d’amplifier la voix des femmes entrepreneurs au Canada.

« Nous attendons de ce partenariat structuré qu’il se développe de manière très puissante, créant un effet de réseau à l’échelle nationale ».

« Il est temps pour nous d’investir dans ce qui nous ressemble. Au sein de The51, nous nous sommes engagés à exploiter 51 % du capital, de l’innovation, du talent et du pouvoir d’achat du Canada », a déclaré Shelley Kuipers, cofondatrice de The51. « Nous savons que nous pouvons transformer l’économie canadienne au cours de cette décennie et au-delà, et notre partenariat avec [the Atlantic Women’s Venture Fund] est essentiel pour assembler cette prochaine vague économique ».

M. Kuipers a déclaré à BetaKit que les organisations étaient déjà en communication les unes avec les autres « tout le temps », par le biais d’événements et de partage d’informations générales, bien que ce soit sur une base informelle. Canada51 est une formalisation de ces relations existantes. Elle a ajouté que la pandémie COVID-19 a souligné l’importance de renforcer ces partenariats.

RELATIVES : Des groupes canadiens demandent aux gouvernements de mettre en place un financement pour les entrepreneurs sous-représentés dans le cadre de COVID-19

The51 est une plateforme qui met en relation des investisseurs providentiels féminins avec des entreprises dirigées par des femmes. L’organisation a été co-fondée par Kuipers, Judy Fairburn et Alice Reimer. De même, l’objectif de l’Atlantic Women’s Venture Fund est de faire en sorte que plus de femmes investissent et que plus de femmes PDG reçoivent des investissements. Il est géré par Rhiannon Davies, Sarah Young et Cathy Bennett. L’Atlantic Women’s Venture Fund est également en train de réunir un fonds de 20 millions de dollars.

Selon un rapport de 2019, les femmes représentent 12 % des partenaires des sociétés de capital-investissement canadiennes et 11 % des sociétés de capital-risque canadiennes. Un autre rapport de Minerva BC a révélé que seuls 26 % des membres des conseils d’administration des entreprises interrogées étaient des femmes. Bien que les femmes représentent 51 % de la population canadienne, l’année dernière, elles n’ont levé que 4 % des fonds de capital-risque disponibles.

Le Canada51 a déclaré que la pandémie COVID-19 n’a fait qu’aggraver ces inégalités existantes, ajoutant que le soutien aux femmes entrepreneurs est la clé de la reprise économique.

M. Kuipers a déclaré à BetaKit The51 et à l’Atlantic Women’s Venture Fund qu’ils n’ont pas l’intention d’être les fondateurs ou les propriétaires de l’initiative, mais qu’ils ont « mis les pieds dans le plat » et invitent désormais toute personne intéressée à les rejoindre.

The51 étant un nouveau membre de la National Angel Capital Organization (NACO), Kuipers a souligné que le groupe national des anges était une organisation qui pourrait rejoindre le Canada51. L’OCNA a récemment lancé sa propre initiative d’entreprise axée sur les femmes, qui sera dirigée par la nouvelle recrue Amanda Filipe (anciennement de OneEleven). The51 et l’Atlantic Women’s Venture Fund sont deux des organisations avec lesquelles l’OCNA cherche à travailler dans le cadre de cette initiative.

RELATIVES : Pour #MoveTheDial, la technologie a besoin de plus de femmes dans les conseils d’administration

Le projet de l’OCNA vise à mettre les femmes entrepreneurs en contact avec le capital providentiel ainsi qu’avec les ressources. Il en est également aux premières étapes et les détails de ce à quoi le programme ressemblerait sont encore en cours de finalisation.

Mme Kuipers a également souligné la possibilité pour divers groupes, fonds et initiatives axés sur les femmes de participer au Canada51.

« Canada51 est un partenariat ouvert d’organisations et d’individus qui croient fermement qu’il existe au Canada une formidable opportunité d’activer le capital des femmes et d’investir dans l’innovation féminine », a-t-elle ajouté.

« Nous espérons que ce partenariat structuré se développera de manière très puissante, en créant un effet de réseau à l’échelle nationale », a déclaré M. Davies. « Embrassant des organisations et des individus qui soutiennent activement l’innovation et le capital féminins, en assurant une croissance économique durable, rentable et inclusive au moment où elle est le plus nécessaire ».

Source de l’image Unsplash.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires