Le gouvernement canadien engage 15 millions de dollars dans le cadre de COVID-19 pour soutenir les femmes entrepreneurs


Le gouvernement du Canada a engagé 15 millions de dollars en nouveaux capitaux pour soutenir les femmes entrepreneurs dans le contexte de la crise économique actuelle provoquée par COVID-19.

Les 15 millions de dollars sont versés sous forme de capital supplémentaire aux organisations du Fonds pour l’écosystème de la Stratégie pour l’entreprenariat des femmes (WES). Ce nouvel investissement est destiné à aider les femmes entrepreneurs de tout le pays à s’adapter au climat actuel.

La ministre des petites entreprises, Mary Ng, qui est responsable de l’EEE, doit fournir plus de détails sur les 15 millions de dollars lors de la réunion des ministres d’aujourd’hui à midi.

Ces 15 millions de dollars ont été annoncés aujourd’hui en même temps que d’autres aides destinées aux femmes et aux familles.

Le Fonds pour l’écosystème de l’EMTE fait partie de la stratégie de 2 milliards de dollars du gouvernement fédéral pour l’entreprenariat féminin. Le fonds investit dans des organisations qui soutiennent les femmes entrepreneurs.

Le programme global de l’EMTE comprend également le Fonds pour l’entrepreneuriat féminin, qui investit dans les entreprises dirigées par des femmes, le Centre de connaissances sur l’entrepreneuriat féminin, qui offre des données et des pratiques exemplaires aux femmes entrepreneurs, et le groupe d’experts de l’EMTE, qui donne des conseils sur les questions relatives à la résolution des lacunes dans les services et le soutien aux femmes entrepreneurs au Canada.

Le gouvernement a alloué 85 millions de dollars directement au Fonds pour l’écosystème de l’EEE dans le cadre du budget 2018. Ce capital a été divisé en plus de 50 projets menés par des organisations à but non lucratif qui tiennent compte des besoins des femmes diverses et sous-représentées. Avant le capital supplémentaire d’aujourd’hui, le Fonds pour l’environnement mondial n’acceptait plus de demandes.

Les 15 millions de dollars destinés au fonds viennent après qu’un certain nombre d’organisations d’entrepreneurs de tout le Canada aient exhorté le gouvernement fédéral à mettre en place un soutien spécifique pour les entrepreneurs sous-représentés.

Une enquête récente de la Chambre de commerce des femmes canadiennes (CanWCC) et de la Dream Legacy Foundation a révélé que 85 % des entrepreneurs sous-représentés ont déclaré avoir perdu des contrats, des clients ou des revenus pendant la crise.

Parallèlement à leur rapport, les deux organisations ont également publié des recommandations politiques à l’intention de tous les niveaux de gouvernement, appelant à un financement d’urgence adapté aux besoins des divers groupes fondateurs sous-représentés.

Selon un rapport de la Banque de développement du Canada (BDC) datant de 2019, les femmes représentent 28 % de tous les entrepreneurs au Canada. D’autres études montrent qu’en moyenne, elles gagnent 58 % de moins que leurs homologues masculins. Bien que les femmes représentent 51 % de la population canadienne, l’année dernière, elles n’ont levé que 4 % des fonds de capital-risque disponibles.

Source de l’image Forum économique mondial via Flickr



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires