Suite à l’exercice complet de l’option de surallocation, l’introduction en bourse de Thinkific atteint 184 millions de dollars


L’offre publique initiale (IPO) de la start-up EdTech basée à Vancouver, Thinkific, totalise désormais 184 millions de dollars, après que les souscripteurs de l’opération ont exercé une option de surallocation qui faisait partie de l’offre de Thinkific.

Plus récemment, Thinkific a lancé une boutique d’applications pour les créateurs de cours, une initiative notable pour l’entreprise.

La semaine dernière, la société EdTech de Vancouver a clôturé son premier appel public à l’épargne à 160 millions de dollars, émettant 12 310 000 actions à droit de vote subalterne au prix de 13 $ l’action. L’option de surallocation a permis aux preneurs fermes d’acheter 1 846 500 actions à droit de vote subalterne supplémentaires au prix de 13 $ l’action. Les preneurs fermes ont exercé intégralement cette option.

BMO Marchés des capitaux et Marchés des capitaux CIBC étaient co-teneurs de livre et co-preneurs fermes pour le PAPE, pour le compte d’un syndicat de preneurs fermes qui comprenait Financière Banque Nationale, Valeurs Mobilières TD, Canaccord Genuity Corp, Valeurs Mobilières Cormark et Stifel Nicolaus Canada.

À la suite de la clôture de l’option de surallocation, le capital-actions émis et en circulation de Thinkific sera composé d’environ 76,6 millions d’actions, dont 19,6 millions d’actions à droit de vote subalterne et 56,9 millions d’actions à vote multiple.

Le mois dernier, Thinkific a annoncé son intention d’entrer en bourse à la Bourse de Toronto (TSX), dans le but d’améliorer la notoriété de la marque, d’accroître la flexibilité financière de l’entreprise et de faciliter l’accès futur aux marchés financiers publics. La société a commencé ses activités la semaine dernière sous le symbole «THNC». Mercredi après-midi, l’action de Thinkific se négocie à 14,68 $.

Fondée en 2012 par le PDG Greg Smith, la COO Miranda Lievers, le CTO Matt Payne et le directeur de la stratégie Matt Smith, l’offre de Thinkific est un logiciel basé sur le cloud conçu pour aider les entrepreneurs et les entreprises à lancer, développer et diversifier leurs activités.

CONNEXES: Après l’introduction en bourse, le PDG de Thinkific voit plus d’opportunités d’évoluer

Pour ce faire, la plate-forme permet aux utilisateurs de créer et de vendre des cours en ligne et d’autres produits d’apprentissage. À la mi-avril, l’entreprise employait 223 personnes et avait annoncé son intention de porter ce nombre à 500 d’ici la fin de l’année.

En décembre, Thinkific a affirmé que sa plate-forme avait dépassé les 100 millions d’inscriptions au cours. À ce jour, Thinkific affirme avoir aidé plus de 50 000 entrepreneurs et entreprises à gagner plus de 650 millions de dollars grâce à des cours en ligne.

Plus récemment, Thinkific a lancé une boutique d’applications pour les créateurs de cours. Les développeurs peuvent désormais créer et vendre des applications personnalisées à l’aide de Thinkific. Ce faisant, Thinkific affirme avoir accès à un marché mondial de plus de 50 000 créateurs de cours actifs dans 165 pays.

Les développeurs peuvent également recevoir 100% des revenus générés par la vente de leurs applications pendant les six premiers mois. Dans un communiqué publié cette semaine, Thinkfic a déclaré que le nouvel app store était quelque chose dans lequel il prévoyait «d’investir et de s’étendre largement» à l’avenir.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires