Suite à la fusion avec Bananatag de Kelowna, Staffbase obtient 145 millions de dollars


La base allemande Staffbase, qui fournit des logiciels de communications internes aux entreprises, a levé 145 millions de dollars en série D dirigée par General Atlantic. Le nouveau financement fait suite à la récente fusion de l’entreprise avec la start-up Bananatag, basée à Kelowna, en Colombie-Britannique.

En mars, Staffbase et Bananatag ont annoncé avoir fusionné pour devenir un «guichet unique» pour la communication interne. Les conditions financières de la fusion n’ont pas été divulguées.

En mars, Staffbase a fusionné avec Bananatag, une start-up de logiciels de communications internes basée à Kelowna.

Staffbase a créé une plate-forme mobile d’abord pour aider les organisations à atteindre leurs employés. Bananatag, qui était à l’origine un logiciel de suivi des e-mails, est devenu une plate-forme de communication interne utilisée par plus de 600 organisations avant de fusionner avec Staffbase.

La société fusionnée, qui opèrera sous la marque Staffbase, sert désormais de plate-forme de communication interne pour 1 000 entreprises à travers le monde avec 450 employés en Amérique du Nord et en Europe.

Les investisseurs existants de Staffbase Insight Partners et e.ventures ont également participé à la ronde. La société basée à Chemnitz, en Allemagne, prévoit d’utiliser le nouveau financement pour alimenter sa croissance internationale et «renforcer son leadership mondial dans le domaine de l’engagement des employés».

«Le partenariat avec General Atlantic nous aidera davantage à atteindre cet objectif et à accélérer notre croissance, en particulier en Amérique du Nord», a déclaré Martin Böhringer, PDG et co-fondateur de Staffbase.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, Achim Berg, partenaire opérationnel de General Atlantic et président de Bitkom, l’association numérique allemande, rejoindra le conseil consultatif de Staffbase.

CONNEXES: Slack sera acquis par Salesforce pour 27,7 milliards USD

Staffbase a des bureaux à Vancouver, Kelowna, New York, Londres, Amsterdam et en Allemagne. Les clients de la société comprennent notamment Adidas, Audi, Groupon, Hitachi, Ikea, l’Université Johns Hopkins, Suncor et Volvo.

«Nos employés sont extrêmement fiers de la marque que nous avons bâtie et des nombreux clients que nous avons le privilège de servir», a déclaré Corey Wagner, PDG et co-fondateur de Bananatag, à la suite de la fusion. «Nous ne pourrions être plus enthousiastes à l’idée de faire ce pas de géant pour nos clients et le domaine de la communication interne.»

Dans un article de blog annonçant la fusion, Bananatag a qualifié cette décision de bonne nouvelle pour ses utilisateurs. «Pour l’instant, nous sommes là pour vous comme nous l’étions hier», a écrit Bananatag. « Mais bientôt, vous obtiendrez le double des ressources, le double du produit et le triplement de l’équipe travaillant pour votre succès. »

La fusion a élargi la plate-forme Staffbase pour inclure le courrier électronique, l’application des employés, l’intranet, le chat et les «intégrations approfondies» avec Slack et Microsoft 365, y compris Teams et SharePoint.

Photo gracieuseté de Staffbase

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires