Suite à des licenciements précoces en cas de pandémie, Loopio obtient 252 millions de dollars pour accélérer sa croissance


La start-up de logiciels B2B basée à Toronto, Loopio, a obtenu un investissement stratégique de 252 millions de dollars canadiens (200 millions de dollars américains) de Sumeru Equity Partners (SEP) et de ses affiliés.

L’augmentation intervient près d’un an après que la startup a licencié huit pour cent de ses employés au début de la pandémie. Loopio prévoit d’utiliser ce nouveau financement pour accélérer le développement de ses produits, l’acquisition de clients et l’embauche, alors que la société mise sur la croissance continue du marché des logiciels de demande de propositions (RFP).

« Malgré les incertitudes de l’année dernière, le marché des logiciels RFP a continué de croître à un rythme rapide », a écrit Zak Hemraj, PDG et co-fondateur de Loopio.

SEP est une société d’investissement technologique axée sur la croissance qui finance des entreprises technologiques. Loopio n’est pas la seule startup de logiciel canadienne que SEP a récemment financée: la société californienne a mené un investissement de 126 millions de dollars canadiens (100 millions de dollars américains) dans Tasktop de Vancouver, qui a également été annoncé aujourd’hui.

«Malgré les incertitudes de l’année dernière, le marché des logiciels RFP a continué de croître à un rythme rapide, en particulier dans un monde éloigné, où la collaboration et la communication sont les principales priorités de chaque entreprise», a écrit Zak Hemraj, PDG et co-fondateur de Loopio , dans un article de blog annonçant l’augmentation. «Pour répondre à la demande de solutions telles que Loopio, nous avons estimé que le moment était venu d’appuyer sur le bouton« accélérer »pour le développement de nos produits et l’expansion de notre marché.»

Fondée en 2014, Loopio fournit des logiciels de réponse aux appels d’offres à des entreprises de divers secteurs, notamment la santé, les services financiers et les télécommunications. Destinée aux entreprises, la plate-forme de Loopio rationalise les réponses aux appels d’offres, aux demandes d’informations et aux questionnaires de diligence raisonnable, aidant les entreprises à «améliorer l’efficacité des ventes et à débloquer des opportunités de croissance». La startup compte actuellement plus de 1000 clients, dont DocuSign, Siemens et McGraw Hill.

CONNEXES: Loopio licencie 11 membres du personnel car il voit un «examen» accru de la part des acheteurs pendant la pandémie

Hemraj a déclaré que le nouvel investissement fait suite à «la croissance remarquable de Loopio au cours des dernières années», qui, selon lui, «n’aurait pas été possible sans le travail incroyable de notre équipe talentueuse et de nos clients passionnés.»

En mai 2020, Loopio a licencié définitivement 11 membres de son personnel, qui représentaient alors 8% de l’entreprise. Ces mises à pied ont affecté les employés des ventes, du marketing, du développement de logiciels et des opérations humaines.

Dans une interview avec BetaKit l’année dernière, Hemraj a attribué ces licenciements au ralentissement économique causé par COVID-19. À l’époque, le PDG a déclaré que Loopio voyait «des niveaux de surveillance de la part des acheteurs de tous les secteurs» qu’il n’avait pas vus «au cours de la dernière décennie», ajoutant que «lorsqu’il s’agit d’acheter de nouveaux logiciels, les conversations se sont généralement ralenties.  » En conséquence, Loopio a temporairement revu à la baisse sa stratégie de mise sur le marché.

CONNEXES: Avec les clients Fortune 500, la croissance des revenus, Tasktop lève 126 millions de dollars canadiens en capitaux propres de croissance

En plus de l’investissement SEP, la startup n’a levé qu’un seul autre tour de financement externe. Loopio a été amorcé jusqu’en 2018, date à laquelle il a levé 11 millions de dollars canadiens auprès d’OpenView: Hemraj a qualifié cela de témoignage de la «résilience» de l’activité de l’entreprise avant la pandémie.

Selon Loopio, son nouveau partenariat avec SEP aidera la startup à développer sa technologie de réponse aux appels d’offres et à «mieux soutenir les équipes de vente et de proposition dans le monde entier».

La startup prévoit d’utiliser les nouveaux financements pour développer ses équipes de vente et d’expérience client. D’ici la fin de 2021, Loopio vise à faire passer sa base d’employés de 165 à plus de 200. L’entreprise a l’intention d’embaucher à la fois «dans les environs» de son siège social de Toronto et dans les régions d’Amérique du Nord.

Photo des cofondateurs de Loopio, Matt York, Jafar Owainati et Zak Hemraj, avec l’aimable autorisation de Loopio

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires