Sondage en Allemagne : le SPD devance les Verts et se rapproche des conservateurs

Un sondage publié mercredi a révélé qu’à moins de six semaines des élections fédérales en Allemagne, le Parti social-démocrate a devancé les Verts et se rapproche de l’alliance conservatrice CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel dans les intentions de vote.

Le SPD gagne du terrain

Deux enquêtes d’opinion publiées mercredi avant des élections fédérales de septembre ont révélé que le SPD ou Parti social-démocrate gagne du terrain dans les intentions de vote au désavantage des conservateurs de la chancelière Angela Merkel. Cependant, pour gouverner, la formation d’une coalition est nécessaire.

D’après le dernier sondage de l’institut Forsa pour la chaîne de télévision RTL, 19% des intentions de vote sont attribués au SPD, soit une hausse de 3 points sur une semaine. Depuis 2018, c’est un pic dans les sondages pour le parti de centre-gauche minoritaire de l’actuelle coalition à Berlin.

Un recul pour l’alliance conservatrice CDU/CSU

Tandis qu’Angela Merkel a prévu de tirer sa révérence du pouvoir après le scrutin, l’alliance conservatrice CDU/CSU a rétrogradé de 23% dans les intentions de vote, soit un recul de 3 points. Les Démocrates libres ont diminué d’un point à 12% et les Verts demeurent stables à 20%.

Pour le magazine Focus, l’institut Kantar a effectué un deuxième sondage qui place également les sociaux-démocrates à 19% d’intentions de vote, soit une montée d’un point et l’alliance conservatrice à 22% soit une diminution de deux points. Les Verts d’Annalena Baerbock révèlent une baisse d’un point, à 21%.

A voir également : COVID-19 : En France, le nombre de patients en soins critiques franchit de nouveau les 2 000

Selon les données de ces enquêtes, il sera essentiel de rassembler trois partis pour créer une coalition gouvernementale, contre deux actuellement, laissant apercevoir des négociations plus dures.

Armin Laschet perd du terrain

Concernant l’identité du potentiel héritier d’Angela Merkel à la chancellerie, le sondage Forsa donne Olaf Scholz en hausse dans les intentions de vote, à 26%, alors que Armin Laschet, sélectionné par les conservateurs, est en baisse de 3 points à 12%. Depuis fin juin, ce dernier perd du terrain quand il était crédité de 28% à 30% des intentions de vote.

Source : courrierinternational.com

Depuis mars 2017, l’écart entre les deux parties n’a jamais été aussi bas. Et si les urnes du 26 septembre le confirment, il ouvrirait la voie à plusieurs possibilités de coalition.

Les intentions de vote ne sont pas compromises par la situation en Afghanistan

La prise du pouvoir des talibans en Afghanistan ne semble pas compromettre les intentions de vote malgré que l’Allemagne possède le deuxième contingent militaire étranger sur place après les Etats-Unis et ne ménage pas ses efforts pour l’évacuation en urgence de ses ressortissants.

A lire aussi : La Nouvelle-Zélande se reconfine pour un seul cas de Covid provoquant une chute brutale sur le dollar néo-zélandais Kiwi

Selon le sondage Forsa, si les électeurs avaient le droit de nommer directement le chancelier, 29% voteraient Olaf Scholz, soit 17 points de plus que pour le ministre-président du Land le plus peuplé d’Allemagne, la Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet. La cote de popularité a baissé depuis qu’il a été vu rire durant un déplacement dans une ville ravagée par les inondations dans l’ouest du pays, le mois dernier, suite auquel il a présenté ses excuses. Quant à Annalena Baerbock, elle serait choisie par 15% des électeurs.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des