Près de 180 millions de livres sterling en cryptomonnaie ont été saisis par la police Britannique

La police métropolitaine britannique a saisi 180 millions de livres sterling de cryptomonnaie dans le cadre d’une enquête sur le blanchiment d’argent. L’annonce intervient quelques semaines seulement après que Scotland Yard ait confisqué 114 millions de livres sterling en crypto, battant le record précédent.

Nouveau record : la plus grande saisie au monde

Les responsables de l’application des lois au Royaume-Uni ont annoncé la saisie d’une quantité record de cryptomonnaie lors d’une enquête en cours sur le blanchiment d’argent international. Les détectives ont déclaré avoir confisqué près de 180 millions de livres sterling (près de 250 millions de dollars) de crypto sans fournir plus de détails sur le type de pièces et la manière dont elles ont été saisies. le Metropolitan Police Service (MPS) du Royaume-Uni a souligné dans un communiqué de presse publié ce mardi matin sur son site Internet.

« On pense que c’est l’une des saisies les plus importantes au monde et dépasse la confiscation de 114 millions de livres sterling effectuée par le Met le jeudi 24 juin »

Les deux saisies ont été effectuées par des membres de l’Economic Crime Command du MPS, a noté Scotland Yard. Les enquêteurs ont agi sur la base de renseignements reçus par la police britannique concernant le transfert d’avoirs criminels.

Scotland Yard progresse son expertise en cryptomonnaie

Les produits de la criminalité peuvent être blanchis de différentes manières, a noté le sous-commissaire adjoint Graham McNulty. Et tandis que « l’argent liquide reste roi » dans le monde criminel, le développement des plateformes numériques a augmenté l’utilisation de la cryptomonnaie pour blanchir l’argent sale du crime organisé.
Pendant ce temps, Scotland Yard a amélioré son expertise dans le domaine au cours des dernières années et McNulty a déclaré :

« Alors qu’il y a quelques années, c’était un territoire assez inexploré, nous avons maintenant des officiers hautement qualifiés et des unités spécialisées qui travaillent dur dans cet espace pour garder une longueur d’avance sur ceux qui l’utilisent à des fins illicites. »

Selon le responsable de l’application des lois, les détectives de la police ont déployé beaucoup d’efforts pour retracer les millions de livres de cryptomonnaie dans cette dernière affaire.

« Ceux qui sont liés à cet argent travaillent clairement dur pour le cacher. Notre enquête ne reculera devant rien pour perturber le transfert et identifier les personnes impliquées », a déclaré McNulty.

Les cryptomonnaies comme le bitcoin sont régulièrement critiquées par les régulateurs pour leurs usages illégaux en raison de l’anonymat qu’elles permettent ainsi que de leur facilité d’emploi.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires