Plug and Play pour ouvrir le premier site canadien

0
73


Plug and Play, un centre d’innovation, un investisseur initial et un accélérateur basé dans la Silicon Valley, cherche à étendre sa présence à Toronto et au Canada de manière plus générale. L’organisation ouvrira un bureau à Mississauga, juste à la périphérie de Toronto, représentant sa première base sur le marché canadien.

« Plug and Play » se réjouit de participer pleinement à l’étonnant écosystème technologique.
– Farzin Shadpour

L’expansion canadienne de Plug and Play est soutenue par la société de production chimique BASF. BASF aura, à son tour, accès à l’écosystème Plug and Play des start-ups au Canada, afin de faire progresser les produits et services de BASF. Le site de Toronto se concentrera sur les domaines suivants : chaîne d’approvisionnement, FinTech, mobilité, nouveaux matériaux, alimentation et AgTech, énergie et exploitation minière. Plug and Play n’a pas précisé la date d’ouverture du site de Toronto.

« Plug and Play se réjouit de participer pleinement à l’étonnant écosystème technologique du Canada et de pouvoir mettre en relation les entreprises avec les startups et leurs innovations », a déclaré Farzin Shadpour, vice-président de Plug and Play.

« Nous sommes impatients de créer une présence à Toronto et [working] avec des entreprises comme BASF, qui, grâce à ses nombreux secteurs d’intérêt, apporte une perspective diversifiée à notre écosystème d’innovation, tant pour les jeunes entreprises que pour les autres partenaires », a ajouté M. Shadpour.

Plug and Play gère deux programmes par an dans divers secteurs d’activité et dans le monde entier, et compte dans son réseau 300 entreprises partenaires et 200 investisseurs en capital-risque. En 2017, Plug and Play a été désignée comme la « société de capital-risque la plus active de la Silicon Valley » par le Silicon Valley Business Journal.

Plug and Play a été l’un des premiers investisseurs dans Google, PayPal, Dropbox et LendingClub. L’organisation a des bureaux à Berlin, Paris, Munich, Abu Dhabi, Amsterdam, Shanghai et Tokyo, entre autres villes du monde.

RELATIVES : Le nouvel accélérateur de Google à Kitchener-Waterloo reflète l’évolution de l’engagement envers le Canada

La nouvelle base canadienne opérera à partir du siège de BASF Canada à Mississauga. Le bureau de Toronto de l’organisation organisera sa première Journée virtuelle de l’innovation le 23 juin. L’événement comprendra plusieurs présentations de démarrage et un panel d’innovation d’entreprise.

« C’est une occasion unique et passionnante d’accroître nos efforts d’innovation auprès de nos clients stratégiques au Canada, dont beaucoup en sont aux premiers stades de la détermination de leur partenariat avec les startups », a déclaré Marcelo Lu, président de BASF Canada.

Au cours des dernières années, plusieurs organisations de la Silicon Valley ont cherché à exploiter la scène des jeunes pousses canadiennes. L’année dernière, par exemple, la Silicon Valley Bank, qui a contribué au financement de plus de 30 000 start-ups, s’est implantée au Canada. Google Accelerator et Microsoft for Startups ont également établi leur propre présence au nord de la frontière ces dernières années.

Source de l’image Unsplash. Photo de Syed Ahmed.



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here