Meron Capital clôture un deuxième fonds de capital-risque, à 50 millions de dollars


Liron Azrielant et Daniel Roditi, associés directeurs chez Meron Capital Crédit photo Meron Capital, par Nir Laksman

Capitale Méron, une première société de capital-risque fondatrice basée à Tel Aviv, en Israël, a fermé son deuxième fonds, à 50 millions de dollars.

Meron II investira dans des startups de logiciels de technologie profonde en phase de démarrage dirigées par des entrepreneurs israéliens. Le nouveau fonds ciblera 18 à 20 investissements de pré-amorçage et d’amorçage dans des startups qui créent des solutions logicielles pour les entreprises, la cybersécurité, la santé numérique, la fintech, DevOps et plus encore.

Meron II a déjà investi dans quatre sociétés : ù

  • LendAI, opérant sur le marché des prêts hypothécaires,
  • Sorbet, une chambre de compensation PTO,
  • Firmbase, une startup Fintech, et
  • Laminar, une plate-forme de protection des données pour les applications cloud natives.

Dirigé par les associés-gérants Liron Azrielant et Daniel Roditi, Meron Capital a lancé son fonds inaugural en 2017 et a investi dans 16 startups à ce jour, dont quatre ont déjà fait des sorties, dont la startup AIOps Loom Systems, qui a été acquise par ServiceNow, la plateforme d’intégration d’API Reshuffle, qui a été acquis par Twitter, la société de santé numérique Clear Genetics, qui a été achetée par Invitae et la startup IoT Axonize, qui a été acquise par Planon. En outre, 10 autres ont jusqu’à présent levé des fonds supplémentaires avec les startups Immunai, Solugen et Armory révélant à elles seules des investissements combinés de plus de 300 millions de dollars à ce jour.

Liron Azrielant est diplômé du programme de double diplôme LGO du MIT avec une maîtrise en informatique et génie électrique et un MBA. Azrielant a obtenu un diplôme en mathématiques et en physique à l’Université hébraïque et a servi dans l’unité technologique la plus élitiste de l’IDF 8200. Elle a commencé sa carrière en tant qu’ingénieur logiciel, puis est passée au côté commercial en tant que consultante, conseillère puis investisseur chez Bain, PwC et enfin, Blumberg Capital.

Daniel Roditi est né et a grandi en Suisse et a commencé sa carrière – comme on pouvait s’y attendre – dans la finance et la banque, avant de rejoindre une start-up de logiciels de négoce de matières premières en tant que l’un des premiers employés. Roditi est ensuite venu en Israël en 2015 pour poursuivre un MBA à l’Université de Tel Aviv, et a rejoint Blumberg Capital au sein de leur équipe d’investissement basée à Tel Aviv.

FinPME

16/06/2021

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires