ManoMano continue sa montée dans l’e-commerce européen

Déjà connu comme étant une boutique florissante dans toute l’europe, ManoMano a récemment décidé de se plonger dans le marketplace e-commerce. Et il compte se démarquer en se penchant sur le secteur du bricolage, et du jardinage. Spécialisée dans le domaine, la société est de loin le leader en France. Et en Europe, le marché est presque vierge, laissant libre cours à ManoMano. Un nouveau marché qui est plus que prometteur pour les fondateurs de ManoMano Christian Raisson, et Philippe de Chanville, des premiers passionnés de bricolage.

Une ascension fulgurante en quelques années

Le marché du bricolage s’est toujours limité aux clous, marteaux et peintures. Et les bricoleurs étaient surtout des pères de famille qui n’ont aucune autre distraction du dimanche. Tous deux passionnés, mais surtout conscients de cette lacune dans le marché, les fondateurs de ManoMano ont vite eu le déclic. Un pari qui a tout de suite marché est qui évalue aujourd’hui à plus de 26 millions dans toute l’Hexagone. ManoMano s’étant fixé comme objectif de rendre le bricolage accessible à tous et divertissant a incontestablement atteint son objectif.

ManoMano a débuté en France, et aujourd’hui a une place de taille dans le marché français. La suite logique est donc d’aller conquérir l’Europe, et pourquoi pas par la suite le monde. Le secteur du bricolage représentant pas moins de 40 milliards d’euros au Royaume-Uni, contre 60 milliards en Allemagne et 30 milliards en France. Très vite, la société s’est implantée en Belgique, Italie, Allemagne, Espagne et au Royaume-Uni. Et comme cette expansion nécessite des fonds, la société a déboursé pas plus de 13 million d’euros pendant toute l’année de 2016. Et les efforts ont plus que payés vu que la même année la société a vu son chiffre d’affaires triplé allant des 30 millions au 90 millions. La confirmation d’un succès sans pareil.

L’année suivante en 2017, la société a toujours conservé son élan unique. Le bilan du dernier trimestre de la société en 2017 a compté 250 millions d’euros de chiffre d’affaires sur toute l’année. Et une première pour une startup française : une levée de fond de 60 millions d’euros supervisée par l’Américain General Atlantic. Arrivée à ce stade, la société a décidé de ne plus se focaliser sur son extension en Europe. Au lieu de cela, ManoMano s’est concentré sur son expérience client, et son service après-vente. En 2018, ManoMano a annoncé qu’il donnerait la priorité à l’expansion de son catalogue, au renforcement de ses équipes et à la meilleure expérience client possible sur toutes les plateformes. Il a ainsi développé une nouvelle plateforme de conseils, et de service collaboratifs qui est toujours axé sur le bricolage et le jardinage. Un moyen de confirmer sa place sur le marché, mais de surtout développer le monde du bricolage. Grâce à ses efforts d’innovation numérique, et à de nouvelles ressources, ManoMano espère devenir le leader européen du marché du bricolage, et du jardinage en ligne.

Aujourd’hui donc ManoMano est sans conteste le roi du bricolage en Europe. Les taux de croissance impressionnants placent ManoMano parmi les 10 premières entreprises du programme Scale Up de Google, qui soutient et encourage la croissance des startups. Ses prouesses et ses innovations numériques ont positionné ManoMano en tant que leader éclairé du Retail Week Live 2018 et sur la liste des finalistes du Retail Week Awards 2018 en tant que meilleur détaillant émergent.

Avec pas moins de 3 millions de produits référencés sur sa plateforme et 1300 marchands, les magasins en ligne vont aussi augmenter pour combler les lacunes de vente en ligne. ManoMano est en plus désormais présent dans six pays européens. Au cours des deux dernières années, le nombre d’employés de ManoMano a également connu une forte croissance, passant d’une équipe de 63 personnes en 2015 à 172 en décembre 2017. Cela représente une augmentation de plus de 170% et constitue un indicateur fort de la performance de ManoMano.

Avec son chiffre d’affaires toujours en croissance, ManoMano pourra atteindre le 1 milliard de chiffre d’affaires, tôt ou tard et sûrement durant les 5 prochaines années. Et avec la mode du bricolage qui ne cesse de gagner du terrain, ManoMano sera la première entreprise de bricolage française à atteindre le fameux stade du 1 milliard, une vraie success-story.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires