Luckin Coffee : des actions saisies par Goldman Sachs pour défaut de paiement sur prêt

La société chinoise Luckin Coffee, qui est spécialisée dans la vente de café et de boissons chaudes, a contracté un prêt de 518 millions de dollars chez Goldman Sachs. Ce crédit a été accordé après concertation avec plusieurs autres banques et suite au dépôt de garanties constituées par des actions de l’entreprise.

Cependant, la banque d’investissement américaine a annoncé ce lundi avoir été obligée de saisir les actions concernées, suite à un défaut de paiement quant au remboursement de l’emprunt. Cet évènement fait notamment suite au scandale lié à la découverte des malversations financières qui ont été réalisées par des salariés de l’entreprise chinoise.

Lukin Coffee, le Starbucks chinois, en mauvaise posture

La saisie des actions Lukin Coffee par Goldman Sachs est due à un défaut de paiement par rapport à un prêt sur marge. Cette faute a été attribuée à une société gérée par Charles Zhengyaou, le président du conseil d’administration du Starbucks chinois. Les banques qui ont accordé la créance vont ainsi mettre les titres de garantie en vente, afin de récupérer la somme empruntée.

L’annonce de la saisie des titres de Lukin Coffee a été faite par Goldman Sachs quelques jours seulement après que des malversations ont été mises à jour par l’entreprise. Cette dernière a en effet révélé jeudi que Liu Jian, le directeur des opérations, et certains employés avaient fabriqué plusieurs transactions entre le deuxième et le quatrième trimestre 2019.

Ces fraudes ont notamment consisté à des manipulations comptables au niveau des ventes. Le montant des transactions concernées s’élève à près de 287 millions d’euros. Le lendemain de ces révélations, le cours des actions de Lukin Coffee a chuté de 80%.

Une affaire préjudiciable pour les sociétés chinoises cotées aux USA

Les titres Lukin Coffee saisies par Goldman Sachs vont être convertis en certificats de dépôts américains, avant d’être vendus, en vue de recouvrer la créance. Néanmoins, compte tenu de la chute du cours des actions concernées, la récupération de la totalité des 518 millions de dollars empruntés risque d’être compliquée. En effet, en se basant sur les valeurs perdues par lesdites actions, les banques ont déjà perdu près de 200 millions de dollars.

Comme de nombreuses entreprises chinoises, Lukin Coffee a bénéficié d’une croissance rapide grâce à la participation d’investisseurs étrangers, à majorité américaine. Or, le marché US est actuellement fragilisé par la crise liée au coronavirus. Alors que la Chine est toujours pointée du doigt quant à la propagation du virus, cet incident risque de nuire encore plus à la crédibilité de ces entreprises. Il va notamment attirer l’attention des régulateurs américains, dont la SEC.

Cet organisme fédéral peut en effet décidé d’enquêter sur davantage de PME chinoises cotées aux USA. Ces dernières subiraient ainsi des pressions supplémentaires en plus de la crise engendrée par l’épidémie de coronavirus.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires