L’OCDE émit un plan sur la déclaration fiscale sur les crypto-monnaies à l’échelle mondiale.

Le 22 mars, l’Organisation de coopération et de développement économique, OCDE, a publié un document de consultation publique révélant un nouveau cadre de déclaration fiscale crypto qui vise à remanier la façon dont les autorités fiscales internationales partagent les informations fiscales liées à la cryptographie. Cela vise à empêcher l’afflux des actifs numériques étrangères utilisés pour cacher la richesse.

Des nouvelles règles mondiales en matière de déclaration fiscale sur les cryptos.

Hier, l’Organisation de coopération et de développement économique OCDE a publié un document de consultation sollicitant l’avis des décideurs mondiaux sur son nouveau cadre de déclaration de taxe sur les crypto-monnaies. La nouvelle proposition vise à intégrer les crypto-monnaies dans le régime international de déclaration fiscale.

Plus précisément, le cadre propose que les échanges cryptographiques doivent partager des détails sur l’identité et les transactions liées à la cryptographie de leurs utilisateurs avec les autorités fiscales étrangères. Ce projet de cadre s’implique également les entités comme les courtiers, les revendeurs ainsi que les opérateurs de guichets automatiques cryptographiques.

Pour rappel, l’OCDE est une organisation économique intergouvernementale de 38 pays membres qui promeut la coopération internationale sur des questions communes. Le groupe a développé ce cadre de déclaration des crypto-actifs à la demande du G20. De plus, certains de ses membres craignent que les crypto-monnaies ne soient « utilisées pour saper les initiatives internationales existantes en matière de transparence fiscale », y compris la norme commune de déclaration.

Cependant, l’OCDE a déclaré vouloir exclure ceux qui vérifient simplement les transactions sur la blockchain, ainsi que les actifs « en boucle fermée » tels que les bons utilisés dans des magasins spécifiques. Dans le cadre de ce plan, de nouvelles monnaies numériques potentielles de la banque centrale et d’autres types de monnaie électronique seront incorporés dans les règles d’échange de données existantes.

A lire également : Binance cessera de nouveau ses opérations en Ontario pour une non-réglementation.

La réception des commentaires sur le cadre proposé jusqu’à la fin avril.

L’OCDE invite toutes les parties intéressées à commenter les nouvelles règles proposées en matière de déclaration fiscale sur les crypto-monnaies d’ici la fin avril, avant de finaliser les règles et de mettre à jour le G20 en octobre sur la base des commentaires.

Cette décision intervient alors que les autorités fiscales du monde entier tentent de clarifier les responsabilités en matière d’actifs cryptographiques. Le Groupe d’action financière (GAFI), un organisme international de normalisation cherche à empêcher l’utilisation de comptes anonymes pour le blanchiment d’argent, le blanchiment d’argent ou le financement du terrorisme.

A découvrir : Three Arrows Capital s’empare de 7 500 d’éther d’une valeur de près de 22 millions de dollars.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires