L’intérêt croissant de l’Amérique Latine pour l’adoption de Bitcoin.

Suivant le merveilleux exemple montré par le Salvador, GoldConnect permet à ses clients d’utiliser Bitcoin et les cryptomonnaies pour effectuer des paiements. En ce qui les concerne, de nombreux pays d’Amérique latine semblent être incités à donner cours légal au Bitcoin.

17 pays veulent payer avec la cryptomonnaie.

Le 15 juin, le grossiste en télécommunications latino-américain GoldConnect a annoncé qu’il accepterait les paiements en crypto-monnaie via la plateforme LatamConnect directement connectée à BitPay. Il est à noter que ce dernier convertit la cryptomonnaie reçue en monnaie fiduciaire et la dépose sur le compte GoldConnect.

Jeremy Villalobos, le Directeur de la société a déclaré :

« En tant que fournisseur de télécommunication disruptif dans la région LATAM, nous devons continuellement adopter les dernières technologies et méthodes commerciales pour améliorer l’interaction et l’expérience de nos clients. »

L’objectif de l’investissement de GoldConnect dans la cryptomonnaie est d’attirer de nouveaux clients. Le grossiste a également déclaré que son acceptation des paiements cryptés reflète la demande croissante de tels paiements dans les 17 pays d’Amérique latine et des Caraïbes où il opère.

Shaun Worley, vice-président des produits BitPay, a souligné :

« GoldConnect réalise le potentiel des cryptos pour transformer l’industrie des télécommunications de gros, en rendant les paiements plus rapides, plus sûrs et moins coûteux à l’échelle mondiale. »

L’intérêt des pays d’Amérique Latine sur les cryptos

Candidats à la légalisation du Bitcoin, GoldConnect contribue à l’adoption généralisée du Bitcoin et des cryptomonnaies en Amérique latine. Le Salvador a récemment reconnu Bitcoin comme monnaie légale, et Rolando Castro, ministre du travail et de la Protection sociale, cherche déjà des moyens de permettre aux entreprises du pays d’utiliser Bitcoin pour payer les salaires de leurs employés.

Le Salvador n’est pas le seul pays de la région à vouloir participer à cette course à l’adoption légale du Bitcoin. Le membre du Congrès panaméen Gabriel Silva a déclaré dans un tweet le 8 juin qu’il « soumettrait une proposition à l’Assemblée générale » pour « soutenir la cryptomonnaie ». Silva ne veut pas que le Panama soit « laissé pour compte » et qu’il soit dépassé par El Salvador à cet égard.

Les explications de la montée de l’adoption de la cryptomonnaie des pays LATAM

La hausse de l’inflation et le manque de confiance dans le gouvernement poussent ces pays à passer aux actifs numériques. Déposer des fonds dans la blockchain aide les gens à conserver la valeur de leurs fonds. L’instabilité économique et financière en est en effet la principale raison.

De plus, ils ont une population jeune et non bancarisée. Selon la Banque mondiale, au moins 50 % de la population latino-américaine n’a pas accès aux services bancaires. En revanche, les actifs numériques peuvent réaliser des transactions rapides et sûres.

C’est pourquoi de nombreuses personnes en Amérique latine envoient de l’argent à leur famille ou à leurs amis dans d’autres pays via Bitcoin, d’autres cryptomonnaies ou uniquement via la technologie blockchain.

Enfin, Bitso, la plus grande bourse d’Amérique latine, vient de boucler avec succès son troisième levé de fonds. Les haters de Bitcoin doivent perdre leur latin en découvrant tous les discours sur le soutien de la plus ancienne cryptomonnaie d’Amérique latine. Qui sera donc le prochain qui sautera le pas en adoptant légalement les cryptos. 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires