L'initiative ShopHERE de Toronto devient nationale grâce à un investissement d'un million de dollars de Google Canada


Google Canada s’engage à verser un million de dollars à ShopHERE pour aider à étendre le programme Digital Main Street à l’ensemble du Canada. L’engagement de Google Canada servira à mettre en place 50 000 boutiques en ligne dans tout le pays.

« Le partenariat avec Google consiste essentiellement à prendre le modèle que nous avons construit à Toronto… et à le mettre à la disposition des municipalités de tout le pays. »

ShopHERE, lancé au début de ce mois, était à l’origine une initiative de la ville de Toronto visant à créer des vitrines en ligne pour les entreprises et les artistes indépendants locaux. Depuis le lancement de ShopHERE à Toronto, 700 développeurs se sont portés volontaires pour construire plus de 6 000 boutiques en ligne et plus de 1 000 boutiques sont actuellement en cours de développement. Le programme va maintenant s’étendre aux municipalités de tout le Canada, avec le soutien de Google et de plusieurs autres organisations.

« Le partenariat avec Google reprend essentiellement le modèle que nous avons construit à Toronto pour soutenir les petites entreprises et les artistes indépendants, et le met à la disposition des municipalités de tout le pays », a déclaré Chris Rickett, qui est récemment retourné à Digital Main Street en tant que directeur intérimaire pour soutenir les entreprises de Toronto pendant la pandémie COVID-19.

« C’est formidable de voir que les partenariats que nous avons établis pour soutenir les petites entreprises et les artistes de Toronto sont désormais accessibles dans les municipalités de tout le Canada », a déclaré M. Rickett à BetaKit. « ShopHERE a toujours eu pour objectif de garantir que la vie que les entreprises et les artistes indépendants apportent à nos communautés puisse survivre à cette crise. Le fait que des technologies canadiennes se lancent dans le soutien aux quartiers de tout le pays est vraiment inspirant ».

Calgary, Markham, Vaughn, Brampton, Hamilton, Kitchener et Stratford ont tous adhéré à l’initiative nationale. ShopHERE commencera à se déployer dans certaines municipalités le mois prochain. Le maire Tory devrait annoncer l’extension du programme plus tard dans la journée.

Depuis que la pandémie COVID-19 a frappé, les entreprises de tout le pays ont été contraintes de fermer leurs portes. Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, ces fermetures d’entreprises ont touché le plus durement les petites et moyennes entreprises.

À Toronto, le développement de magasins en ligne par le biais de ShopHERE est complété par des développeurs bénévoles, des étudiants de la Schulich School of Business et Magnet, une plateforme qui met en relation les demandeurs d’emploi avec les opportunités. Pour le programme national, ShopHERE continuera à faire appel à des bénévoles dans un premier temps, mais prévoit d’associer à l’initiative davantage d’étudiants, qui seront payés pour développer les magasins avec l’aide de Magnet.

RELATIVES : La ville de Toronto mène une initiative technologique pour mettre en ligne les petites entreprises locales

Le partenaire du programme, Shopify, a également accepté de fournir gratuitement sa plateforme aux entreprises participantes dans tout le Canada pendant trois mois, en plus de la formation et du soutien aux étudiants. D’autres entreprises, comme Microsoft, Facebook, Google, eBay, eShipper et Mastercard, apportent leur soutien au programme national par le biais de crédits publicitaires gratuits ou de logiciels de cybersécurité.

Pour pouvoir bénéficier de l’initiative nationale, les entreprises doivent avoir moins de 10 employés, ou moins de 25 si l’entreprise est un café, un restaurant ou un bar. Les entreprises qui font partie d’une franchise ou d’une chaîne ne sont pas éligibles au programme. ShopHERE étend également l’éligibilité aux entreprises à domicile.

Depuis le retour de Rickett, la ville de Toronto a également lancé récemment une plateforme de dons en ligne créée par un groupe d’entrepreneurs technologiques permettant au public de faire des dons directs aux petites entreprises locales dans tout le Canada. Cette plateforme, appelée Distantly, vise à couvrir les frais généraux des entreprises qui font face à la pandémie de COVID-19.

Digital Main Street a aidé 15 000 petites entreprises de la rue principale à adopter les technologies numériques et les plates-formes de commerce électronique, selon un rapport d’étape de l’Association des zones d’amélioration commerciale de l’Ontario.

Source de l’image Unsplash. Photo par Mike Petrucci.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires