LifeSpeak devient public à la TSX et clôture une offre publique de 125 millions de dollars


La société de logiciels de bien-être des employés basée à Toronto, LifeSpeak, a commencé à se négocier à la Bourse de Toronto mardi, après avoir clôturé un premier appel public à l’épargne (PAPE) de 90 millions de dollars précédemment annoncé et une offre secondaire de 35 millions de dollars.

LifeSpeak a émis neuf millions d’actions ordinaires au prix de 10 $ l’action, garantissant un produit brut total de 90 millions de dollars. Grâce à une offre secondaire, un groupe d’actionnaires de LifeSpeak, dont le fondateur et PDG Michael Held et Round13 Capital de Toronto, a vendu un total de 3,5 millions d’actions ordinaires à 10 $ l’action, pour un produit brut total de 35 millions de dollars.

LifeSpeak a émis neuf millions d’actions ordinaires au prix de 10 $ l’action, garantissant un produit brut total de 90 millions de dollars.

LifeSpeak prévoit d’utiliser le produit net de son introduction en bourse pour ajouter plus de services à sa plate-forme, renforcer sa capacité à poursuivre de nouvelles entreprises clientes, effectuer des acquisitions stratégiques et rembourser 10 millions de dollars de dette en cours.

LifeSpeak est actuellement inscrit à la Bourse de Toronto sous le symbole « LSPK ». Les actions de la société ont ouvert à 10 $ et ont depuis chuté de 15 % à 8,50 $ par action au moment de la publication.

Nolan Bederman, président du conseil d’administration de LifeSpeak, a déclaré à Betakit que LifeSpeak avait décidé d’entrer en bourse, en partie, pour constituer un capital pour d’éventuelles fusions et acquisitions (M&A).

« Nous avons mis tout cela ensemble pour [pursue a] une chance vraiment intéressante pour nous de vraiment exploiter ce que nous considérons comme une énorme, énorme opportunité de croissance », a déclaré Bederman.

Fondée en 2004, LifeSpeak fournit des logiciels numériques d’éducation à la santé mentale et au bien-être aux moyennes et grandes entreprises. La société sert plus de 225 clients à travers le monde, des sociétés Fortune 500 aux agences gouvernementales, aux assureurs et à d’autres sociétés de technologie de la santé.

CONNEXES: La société de logiciels de bien-être des employés LifeSpeak dépose un dossier pour l’introduction en bourse de la TSX

Selon le prospectus final de LifeSpeak, la société avait 21 millions de dollars de revenus récurrents annuels pour les 12 mois se terminant le 31 mars 2021. Au cours de la même période, LifeSpeak a déclaré des revenus de 13 millions de dollars, un bénéfice brut de 11,8 millions de dollars et une perte nette de 667 000 $. .

Le placement a été effectué par l’intermédiaire d’un syndicat de preneurs fermes dirigé par RBC Marchés des Capitaux, Canaccord Genuity Corp. et la Banque Scotia en tant que teneurs de livre associés. Le PAPE a également été appuyé par Marchés des capitaux CIBC, Valeurs mobilières TD, Roth Canada, ULC, Desjardins Marchés des capitaux et Stifel GMP. Les preneurs fermes du PAPE ont obtenu une option de surallocation pour acheter jusqu’à 1 875 000 actions ordinaires supplémentaires auprès des actionnaires vendeurs au prix de 10 $ l’action.

L’introduction en bourse de LifeSpeak intervient moins d’un an après avoir obtenu son premier tour de financement institutionnel, levant un tour de table de 42 millions de dollars canadiens dirigé par Round13 Capital’s Growth Fund, et fait suite à des années de croissance pour l’entreprise, tirées en partie par COVID-19, qui a forcé entreprises à passer à des modèles de travail à distance ou hybrides.

« Les tendances et les événements qui ont vraiment propulsé cette entreprise ont commencé des années auparavant [COVID-19] », a déclaré Held à BetaKit. Ce que Held a déclaré que la pandémie a fait, cependant, a été de « changer la façon dont la C-Suite priorise la santé mentale », entraînant ce qu’il prévoit être un changement permanent qui a profité aux activités de LifeSpeak.

CONNEXES : Dialogue clôture le PAPE de la Bourse de Toronto, recueillant 100 millions de dollars

Suite à la clôture de l’introduction en bourse de LifeSpeak, Held détient un total de 19,5% de LifeSpeak. Cette participation comprend la propriété ou le contrôle de plus de 9 298 215 actions ordinaires, dont 1 018 041 actions détenues directement et le contrôle de 8 280 174 actions ordinaires détenues par Grasshopper Holdings LP, Michael Held Family Trust et Krista Mussell.

Round 13 Growth détient et contrôle 5 276 248 actions ordinaires, pour un total de 11,1 % de LifeSpeak.

LifeSpeak emploie un peu moins de 60 personnes et prévoit d’utiliser une partie du produit de l’introduction en bourse pour doubler son équipe de vente d’ici la fin de 2022 et tripler son investissement dans le contenu et le produit.

La société prévoit également d’utiliser une partie du produit pour alimenter sa récente croissance au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Europe, ainsi qu’au Moyen-Orient et dans la région Asie-Pacifique, qu’elle considère comme des domaines clés pour l’expansion. .

« Notre objectif est d’être omniprésent et d’être la marque de l’éducation à la santé mentale et au bien-être dans le monde », a déclaré Held. « Je pense que chaque fois que nous ajoutons un nouveau pays, une nouvelle langue et que nous nous étendons vraiment à beaucoup plus de millions de personnes, ce sont les jalons. »

MISE À JOUR (07/06/21): Cette histoire a été mise à jour pour inclure les commentaires de Michael Held et Nolan Bederman.

Image caractéristique de Wikimedia Commons

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires