L’IDA fait état d’un « fort flux d’investissements » jusqu’à présent en 2021


L’agence indique que 12 500 emplois ont été créés au cours des six derniers mois, ce qui représente une reprise par rapport à la baisse de l’année dernière.

IDA Ireland a publié son rapport semestriel, affirmant qu’il reflétait « un fort flux d’investissements » en Irlande au premier semestre 2021.

L’agence, qui est chargée d’attirer les investissements directs étrangers (IDE) en Irlande, a déclaré que les flux d’investissement mondiaux étaient en train de se redresser après des « fortes baisses » en 2020, mais qu’un retour aux niveaux d’avant la pandémie n’était pas probable avant 2022 .

Le rapport a indiqué que plus de 12.530 emplois avaient été créés par un tel investissement au cours des six premiers mois de l’année dans le cadre de 142 investissements. Parmi ceux-ci, 80 investissements ont été réalisés par des entreprises déjà présentes en Irlande, tandis que 62 étaient nouvelles dans le pays.

68 investissements – 48pc du total – sont allés à ce qu’on appelle des « emplacements régionaux », ou des lieux en dehors de Dublin. Le rapport décrit les chiffres globaux comme un retour à des «niveaux records proches de 2019».

Martin Shanahan, PDG de l’IDA, a déclaré : « Ces très bons résultats montrent que l’investissement direct étranger a continué de croître, démontrant une endurance et une force supplémentaires alors même que la pandémie entrait dans une deuxième année. »

Soutenir la Silicon Republic

Il a ajouté que ces résultats « démontrent la résilience continue des entreprises dans nos principaux secteurs d’intervention. Une fois de plus, nous voyons dans ces chiffres que près de la moitié de tous les investissements réalisés par les entreprises d’IDE à ce jour cette année sont allés dans des pays en dehors de Dublin. Nous continuerons à nous concentrer sur des investissements gagnants pour les emplacements régionaux à travers l’Irlande. »

Le rapport a poursuivi en notant que « de nombreux défis restent à relever » pour l’Irlande, notant en particulier le Brexit, le protectionnisme et la concurrence pour les IDE. Il a également exprimé la nécessité pour l’Irlande d’être « à la pointe des nouvelles technologies et des nouvelles méthodes de travail pour continuer à gagner le meilleur investissement pour notre pays ».

L’IDA a également cité un rapport du cabinet de conseil EY publié en juin selon lequel l’Irlande a attiré le plus grand nombre de projets d’IDE par habitant en Europe en 2020. Elle a également déclaré que l’investissement était affecté par un certain nombre de tendances plus larges, notamment la numérisation, le passage à travail et la transition vers une économie verte.

Shanahan a ajouté que : « L’Irlande a adopté une approche stable, cohérente, transparente et compétitive de l’impôt sur les sociétés depuis de nombreuses années. Il sera important que, dans le cadre de tout nouveau cadre fiscal mondial, l’Irlande continue d’offrir une stabilité et une offre compétitive aux investisseurs. »

Ses commentaires interviennent alors que l’Irlande subit une pression croissante pour signer un accord de l’OCDE qui fixerait un taux minimum d’imposition des sociétés de 15pc. L’Irlande était l’un des neuf pays sur les 139 impliqués dans les discussions qui n’ont pas signé l’accord.

IDA Ireland a déclaré tout au long de la pandémie qu’elle pensait que l’Irlande avait surmonté les retombées économiques de Covid-19 avec un succès relatif.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires