Les pertes de Cdiscount ont été réduites au cours de l’année 2018

0
389

Pour le troisième exercice consécutif, la holding hollandaise Cnova qui possède Cdiscount enregistre une perte en 2018. à moins 35,5 millions d’euros, le géant de l’e-commerce a tout de même pu redresser la pente, en ayant un résultat courant plutôt positif au cours du second trimestre. En effet, son chiffre d’affaires a progressé de 7 % , et Cdiscount assure qu’elle est sur un modèle de croissance plus ou moins rentable.

À la poursuite d’un modèle de croissance rentable

Une activité qui ne peut pourtant pas permettre à Cdiscount de renouer avec un véritable résultat positif dans l’ensemble de l’exercice, bien que le deuxième trimestre a pu dégager un résultat courant de 12,4 millions d’euros (VS moins 20,1 millions d’euros au cours du premier semestre 2018 et moins 10,9 millions d’euros au deuxième trimestre 2017). Mais si on regarde sur l’ensemble de l’année entière, le résultat de Cdiscount est encore négatif a moins 35,5 millions d’euros, mais cela signifie que l’entreprise a pu s’améliorer si on le compare aux pertes qu’elles ont générées en 2017. En effet, on a pu constater une amélioration de 67,3 millions d’euros étant donné qu’en 2017 les pertes ont atteint 102,6 millions d’euros. Toutefois, ce chiffre intègre aussi un gain d’impôt différé de plus de 39 millions d’euros lié à la filialisation de l’activité logistique de Cdiscount.

« L’objectif est de revenir à l’équilibre le plus rapidement possible », avait indiqué dans nos colonnes Emmanuel Grenier, le directeur général de Cdiscount. Si le pari est relevé au second semestre 2018, ce n’est donc pas encore le cas sur l’ensemble de l’exercice, et la croissance profitable ne sera pas atteinte avant 2020 au plus tôt. Néanmoins, la direction de l’entreprise assure qu’en 2018 « Cdiscount a franchi une étape importante vers la construction d’un modèle de croissance rentable, dans un marché du e-commerce plus mature, avec des clients plus fidèles et une stratégie de monétisation renforcée […] En conséquence, Cdiscount anticipe pour 2019 et les années à venir une accélération du rythme de croissance de volume d’affaires et une forte amélioration de son EBITDA. »

D’après la société «cette amélioration, trimestre après trimestre, s’appuie notamment sur les initiatives de monétisation développées tout au long de l’année, les actions de redynamisation de la marketplace depuis le début du 3e trimestre 2018 et la maîtrise des coûts d’exploitation. » Ces derniers ressortent à moins 344 millions d’euros contre moins 308 millions en 2017 notamment à cause de la hausse des dépenses marketing qui ont atteint 37 %. Finalement, la dette financière de Cdiscount s’élève à 199 millions d’euros le 31 décembre 2018 contre 193 millions un an auparavant, et intègre le décaissement de 24 millions d’euros pour le règlement d’un recours collectif à l’encontre de Cnova aux USA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here