Les Émirats arabes unis exigent désormais la déclaration les transactions immobilières en crypto-monnaie.

Les EAU ont déclaré que les agents immobiliers, les courtiers et les cabinets d’avocats sont désormais tenus de déclarer les transactions immobilières utilisant des monnaies virtuelles comme moyen de paiement à l’autorité. De même, les achats ou ventes de biens immobiliers où « les fonds utilisés dans la transaction provenaient d’actifs virtuels » doivent également être déclarés.

Les EAU vont sévir contre le blanchiment d’argent dans l’immobilier crypto

Le gouvernement des Émirats arabes unis (EAU) a déclaré qu’il introduisait de nouvelles exigences de déclaration pour les transactions immobilières qui utilisent des monnaies virtuelles comme moyen de paiement. Avec l’introduction de ces nouvelles exigences de déclaration, les Émirats arabes unis mettent en avant leur « approche durable et évolutive de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme à l’échelle mondiale ».

Selon WAM, la décision de modifier les exigences en matière de déclaration est intervenue après plusieurs réunions et discussions entre le ministère de l’Économie, le ministère de la Justice et la Cellule de renseignement financier (CRF) des Émirats arabes unis. Les discussions ont porté sur la manière dont les agents immobiliers, les courtiers et les cabinets d’avocats doivent déclarer les achats et les ventes de biens immobiliers à la CRF.

A lire également : L’Inde mène une enquête sur 10 bourses pour avoir blanchi plus de 125 millions de dollars en crypto-monnaies.

Dans le cadre des nouvelles exigences de déclaration, les agents immobiliers doivent déclarer à la CRF toutes les transactions en espèces. D’après l’annonce, il s’agit d’un ou plusieurs paiements en espèces qui sont égaux ou supérieurs à 55 000 AED, équivalent de 14 974 $ ».

En ce qui concerne les devises numériques, les agents et courtiers sont tenus de signaler à la CRF les paiements incluant l’utilisation d’un actif virtuel. Ils doivent également faire de même lorsque « les fonds utilisés dans la transaction sont dérivés d’un actif virtuel ».

« Le nouveau mécanisme de déclaration exige désormais que les agents immobiliers, les courtiers et les cabinets d’avocats obtiennent et enregistrent les documents d’identification des parties à la transaction applicable, parmi d’autres documents pertinents liés à la transaction. Les règles s’appliqueront « tant aux personnes physiques qu’aux personnes morales qui sont parties aux transactions immobilières susmentionnées. »

En effet, des entreprises comme Bybit, Kraken, Binance et Crypto.com cherchent à s’installer dans le hub cryptographique émergent de Dubaï et d’Abu Dhabi. Par ailleurs, le promoteurs immobilier du pays a annoncé qu’ils commenceraient à accepter le bitcoin et l’éther pour les paiements Square.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de