Les écoles de codage canadiennes invitent le gouvernement fédéral à élargir l’éligibilité aux mesures d’aide aux étudiants COVID-19

0
119


Deux écoles de codage canadiennes, Lighthouse Labs et Juno College of Technology, demandent instamment au gouvernement fédéral d’inclure les collèges privés d’enseignement professionnel dans les nouvelles mesures d’aide aux étudiants de COVID-19.

« Un système à deux vitesses et inégalitaire où seuls les étudiants des collèges et des universités reçoivent des prestations serait injuste et inéquitable ».

Les organisations ont rédigé cette semaine une lettre adressée au Premier ministre Justin Trudeau et aux membres de son cabinet, exhortant le gouvernement à faire en sorte que la nouvelle Prestation d’urgence canadienne pour étudiants (PESC) soit accessible à tous les étudiants du Canada. La lettre demandait également au gouvernement d’étendre l’éligibilité au programme de placement professionnel des étudiants afin d’inclure les étudiants fréquentant des collèges privés d’enseignement professionnel.

Les collèges privés d’enseignement professionnel proposent des programmes de certificat et de diplôme dans des domaines tels que le commerce, les services de santé, les arts appliqués et les technologies de l’information. Lighthouse Labs et les deux offrent des formations en codage et en développement de logiciels. Ensemble, ils ont appris à plus de 50 000 Canadiens à coder et ont permis à plus de 3 000 développeurs d’accéder à des emplois techniques.

Le CESB proposé est un plan de soutien financier de 9 milliards de dollars pour les diplômés de l’enseignement supérieur et les jeunes diplômés. Il fournira une prestation forfaitaire de 1 250 dollars par mois pendant un maximum de quatre mois entre mai et août 2020.

Dans la lettre, Lighthouse Labs et Juno ont déclaré qu’historiquement, les étudiants des collèges privés d’enseignement professionnel ont été exclus des fonds gouvernementaux qui bénéficient à ceux qui fréquentent les universités ou collèges publics et s’inquiètent du fait que les étudiants des collèges privés d’enseignement professionnel seront exclus des mesures d’aide COVID-19 actuelles.

RELATIVES : Le nombre de jeunes entreprises canadiennes touchées par COVID-19 est légèrement supérieur à la moyenne mondiale

Jeremy Shaki, PDG de Lighthouse Labs, a déclaré à BetaKit qu’il applaudissait les efforts du gouvernement pour apporter un soutien aux étudiants, mais a ajouté que les collèges privés d’enseignement professionnel fournissent aux travailleurs des compétences pratiques et pertinentes, et que ces étudiants ne devraient pas être laissés pour compte.

« Nous nous assurons simplement que pendant que cette législation est encore en cours de débat et de décision concernant l’éligibilité, nous nous assurons qu’ils réfléchissent très sérieusement à l’inclusion des collèges privés d’enseignement professionnel », a-t-il déclaré.

Shaki a ajouté que les compétences enseignées par Lighthouse Labs et Juno vont être très demandées et seront essentielles pour la reprise étant donné que le secteur technologique est probablement dans l’une des meilleures positions parmi et très probablement après COVID-19.

Heather Payne, fondatrice et PDG de Juno, a déclaré à BetaKit que l’école a une cohorte qui a obtenu son diplôme il y a deux semaines, et une autre qui l’obtiendra dans environ trois ou quatre semaines, et elle pense que l’allocation fédérale pour étudiants les aiderait à combler le fossé qui les sépare lorsqu’ils cherchent du travail.

« C’est très stressant de ne pas savoir ce que sera le marché du travail pour eux et combien de temps tout cela va durer », a-t-elle déclaré. « Il y a peu de chances qu’ils obtiennent les mêmes résultats que les diplômés de 2019 ou 2018. Si nos diplômés peuvent bénéficier de cet avantage, ils recevront 1 250 dollars jusqu’au mois d’août, et je pense que cela … réduira la pression de la recherche d’emploi ».

RELATIVES : Ouverture des demandes pour une subvention salariale d’urgence de 75% au Canada

Le gouvernement canadien a également mis en place un financement pour 76 000 nouveaux emplois pour les étudiants de l’enseignement supérieur dans le cadre du programme de placement professionnel des étudiants. Une grande partie de ce financement sera facilitée par le programme d’apprentissage intégré au travail (AIT), qui, selon Lighthouse Labs et Juno, n’inclut pas l’éligibilité des 175 000 étudiants fréquentant les collèges privés d’enseignement professionnel du Canada.

La lettre soutient que les programmes et les cours des collèges privés d’enseignement professionnel préparent les Canadiens à certains des emplois les plus demandés grâce à une formation flexible, ajoutant que ces collèges seront essentiels à la reprise du pays après la crise COVID-19″, ont déclaré les organisations dans la lettre.

« Mais pour [private career colleges] Pour jouer ce rôle, nos étudiants doivent être soutenus par les mêmes programmes que ceux offerts aux autres étudiants », indique la lettre. « Un système à deux vitesses et inégal où seuls les étudiants des collèges et des universités reçoivent des allocations serait injuste et inéquitable ».

« Nous ne voyons pas pourquoi ils créeraient un système d’étudiants à deux niveaux pendant l’un des moments de crise les plus importants que le Canada ait jamais connu », a ajouté M. Shaki.

Source de l’image Lighthouse Labs.



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here