Les contrefaçons inondent encore et toujours le marché chinois

0
416

Ce dimanche a eu lieu le fameux « Global Shopping Festival », la version chinoise du « Black Friday » que nous connaissons tous ! Cette année, Alibaba a vu les choses en grand, et a voulu marquer cette date, car en plus d’être la journée des accros au shopping, ils fêtaient aussi les 10 ans de ce festival à envergure mondiale.

Ce n’est pas tout nouveau : la chine est bien connue pour produire des produits contrefaçon. On y voit de tout, entre « parfum Gogo Chenale » ou encore des tennis « Ababis », ils ne manquent pas d’idées ! Cependant, pour remédier à cette mauvaise image qui s’est installée depuis bien longtemps, le géant chinois de la vente en ligne a fait un effort magistral dans le but de débarrasser son site des contrefaçons. Mais malgré cela, la « Single Day » a été un énorme succès, mais des millions de produits imitations y ont encore été commercialisés. En effet, avec les sanctions américaines face aux copies, la Chine déploie actuellement de grands moyens afin renforcer la propriété intellectuelle des entreprises. Pour cela, le président actuel « Xi Jinping » a même à nouveau fait savoir son projet de « sanctionner résolument » tous les vendeurs d’articles contrefaits sur le marché. De ce fait, cette nouvelle loi va prendre effet, et les grands sites e-commerce comme Alibaba, vont devoir se plier à cette règle, et faire en sorte de ne pas mettre en vente ces produits-là.

À l’occasion de ce 10ème anniversaire, la plus grande opération de solde au monde a connu un grand succès. Si l’année passée, ils ont réalisé une vente de 25 milliards de dollars, cette année, à peine une heure après le lancement de cette journée spéciale, ils ont réussi à générer 10 milliards de dollars. Même si nous n’avons pas encore les chiffres officiels, il est donc sûr que cette 10ème édition a battu tous les records de vente. Si l’on ne regarde que pour la Chine, 634 millions de clients actifs mensuels utilisent l’application Taobao pour effectuer leurs achats sur les différentes plateformes de vente en ligne sur place, mais de plus, ils ont commencé leur conquête des différents pays. Notamment pour la France, qui a depuis le 11 novembre 2018, sa propre version française du site AliExpress pour laisser aux Français la liberté de faire ses achats, et de se faire livrer dans de meilleurs délais. Mais si la grande majorité des produits sont authentiques, la prudence reste de mise, car beaucoup d’imitations se retrouvent encore en vente sur le site.

Les plus grandes marques sont les plus touchées par ces copies frauduleuses. À titre d’exemple, des copies des sacs Louis Vuitton, ou encore Longchamp (imité cette fois-ci « Long Chang »), se retrouvent en vente sur le site à 15 euros ! Des articles d’habillement comme les polos Lacoste qui se retrouvent bradés à 9 euros. Et même les jouets se retrouvent copiés et vendus bon marché partout sur place. Trouver une version copie du jeu de construction Lego à seulement 1.90 euro laisse forcément à réfléchir ! Et pour dire que tout y passe, on retrouve même des whiskys (Jack Daniels devient tout bêtement « Jack David »), ou du vin de qualité copié sans aucun scrupule. La liste est longue, et parmi les consommateurs interviewés par l’AFP, ils ne sont pas contre le fait d’acheter ses produits !

Pourtant, ils ignorent réellement que la contrefaçon fait perdre 434.000 emplois en Europe, soit 60 milliards d’Euros chaque année. Alibaba tente de rassurer le monde entier en faisant part de leur projet d’améliorer l’état actuel des choses, mais cela reste à voir.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here