Le réseau DeFi Karura remporte le premier créneau d’enchères des machines à sous parachaîne Kusama.

Le réseau Karura, qui vise à être un produit d’essai de la blockchain d’interopérabilité Polkadot, est devenu le gagnant de la première vente aux enchères de machines à sous parachaîne Kusama. Selon l’annonce de mardi, Karura a reçu le soutien de plus de 15 000 entités détenant des jetons Kusama (KSM) pour soutenir l’ajout d’un centre financier décentralisé en tant que premier parachaîne de Kusama.

Karura a remporté le premier créneau d’enchères.

Plus d’un mois après le début de l’enchère, le réseau de DeFi Karura a été le premier projet à remporter l’enchère et a ainsi gagné une place sur une parachaîne de Kusama.

Source : Twitter – Annonce officielle de Kusama

Sur la base du prix du marché de Kusama ce mercredi, Karura a verrouillé un total de plus de 500 000 KSM, qui sont actuellement évalués à 105 millions de dollars. Début juin, la plateforme américaine de crypto trading Kraken a lancé une plateforme d’enchères parachaîne pour les utilisateurs afin de soutenir les offres de Karura.

La récompense de l’enchère assure à Karura une obtention de bail de 48 semaines pour s’appuyer sur Kusama, l’environnement de pré-production de Polkadot ou réseau canari. En effet, le gain partage dans une large mesure le même code avec Polkadot, mais permet plus d’expérimentation et des mises à niveau plus rapides. C’est donc une proposition populaire, bien qu’à un coût élevé.

Karura : le protocole DeFi à usage complète

Pour rappel, Karura est une application d’échange de jetons qui permet aux utilisateurs de créer des applications DeFi évolutives sans avoir à payer des frais de transaction élevés.

Les blockchains Polkadot et Kusama sont en effet 2 réseaux spécialisés dans l’interopérabilité. Ceux-ci fournissent un réseau où plusieurs projets se développent en parallèle, et chaque projet a sa propre blockchain, appelée « parachaîne ». En pratique, ces parachaînes communiquent entre elles via le réseau principal de Polkadot ou Kusama.

Karura est une extension du protocole Acala prévue pour la blockchain Kusama. Il peut cependant fournir tous les services de base de la finance décentralisée DeFi parmi cela : l’epargne, le prêt et le swap.

Le communiqué de Kusama a déclaré :

« En se lançant sur Kusama, Karura peut repousser les limites du possible, offrant à l’équipe de la Fondation Acala, une plateforme pour lancer de nouvelles innovations financières audacieuses. Karura aura accès à la sécurité plug-and-play de Kusama, tout en bénéficiant d’une vitesse de traitement élevée, de frais de gaz réduits et de l’interopérabilité entre plusieurs réseaux, le tout étant finalement relié à Polkadot. »

Le programme de l’enchère.

Selon le calendrier de Wood, 4 autres enchères de machines à sous Parachaîne auront lieu au cours des 4 prochaines semaines. Chaque enchère hebdomadaire comprendra une période d’enchère initiale de 2 jours et 5 jours supplémentaires pour terminer le processus. Ainsi, le gagnant apparaîtra à la fin de la période de 7 jours.

Après les 5 premières enchères, un audit sera mené pour vérifier les performances du réseau dans le processus, puis une autre enchère de 5 semaines sera lancée. Ces enchères de créneaux détermineront que le premier ensemble de parachaînes sera ajouté à la chaîne de relais Kusama en tant que réseau sœur de Polkadot.

Bref, on pourrait d’ailleurs constater dernièrement que la DeFi réalise des grands manœuvres comme le Polkadot le prouve. En effet, Runtime Verification a levé 5,3 millions de dollars en investissant sur ses chaînes de blocs et celui de Cardano. De plus, dès que la totalité des projets seront lancés par Polkadot, il deviendra sûrement l’un de concurrent sérieux d’Ethereum. Cela se réalisera à moins que le plan de transition d’Ethereum vers Proof of Stake PoF d’ici la fin de cette année redonne à Ethereum son statut noble à temps.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires