Le projet de crypto-français CivicPower : l’innovation du vote par ICO imminent

Lors des dernières élections législatives, seuls 46% des Français ont voté. En France et en Orient, l’apparition des désagrégations de la démocratie résume cette statistique étonnante. Le dirigeant et les électeurs sont déconnectés par rapport aux développements des concepts de carrière politiques, et la professionnalisation des fonctions des élus. Les citoyens hésitent à aller voter, car ils ont la flemme de se déplacer. Cela soulève une question : si la démocratie ne représente que la moitié des électeurs, notre démocratie est-elle vraiment représentative ? Ce qui est sûr, c’est qu’il est nécessaire d’améliorer l’état de la démocratie pour restituer son sens et ses principes.

CivicPower, dans le sauvetage d’une démocratie incertaine

L’intention de CivicPower est de mettre les électeurs au cœur de la démocratie. L’ensemble du projet est structuré autour de la notion d’autonomisation des citoyens. Cela signifie brièvement de donner le pouvoir aux citoyens français. Pour ce faire, une application de vote, ainsi qu’un jeton ERC-20 qui permet le fonctionnement de celui-ci. Ce projet comporte l’offre citoyenne par CuvicPower, et l’offre institutionnelle par Votelab. Cela permet aux associations et aux citoyens d’organiser des votes de façon transparente, gratuite et décentralisée. En effet, Votelab s’occupe généralement de la commercialisation. La technologie CivicID est un système d’authentification qui se charge d’identifier les votants.

Le jeton POWER

Émis par Votelab, il consiste aux États ou entreprises à payer tous les services nécessaires à l’organisation de vote. Il a exactement 3 facettes dont une monnaie d’échange, le jeton utilitaire et de gouvernance. Plus précisément, c’est un actif qui vise la déflation en adaptant le mécanisme BNB ou « buy and burn ». Au début, 50 millions de Power seront énoncés, dont 2 millions assigné à la promotion de Civicpower, et le reste à l’ICO du projet. Il est à noter que Votelab rachète et supprime par Ether chaque trimestre 32 % de son chiffre d’affaires. Le premier buy and burn est attendu début 2022, par contre pour l’ICO, il commence le 15 mai 2021. L’ouverture de la porte de l’ICO est le 30 avril. Avant que la vente ne soit ouverte au public, du 15 mai au 22 mai, vous pouvez vous abonner grâce à ce système de « Whitelist ».

En plus de simplifier le vote et d’augmenter la participation des citoyens, l’utilisation de Civicpower comme norme pour le vote non-matériel peut également réduire considérablement le coût de mise en œuvre du vote. En fait, le coût d’un vote substantiel en Europe est de 3 à 7 euros par électeur, et Civicpower réduira ce coût à 2 euros par utilisateur. Actuellement, les dépenses liées au vote sont évaluées comme irréductibles. Civicpower désigne une importante économie substantielle.

Le Civicpower : changement démocratique

Des nouveaux pouvoirs démocratiques s’ouvriront grâce à la dématérialisation du processus de vote. En effet, la faculté d’organisation du vote se réduit par le vote écrit et son décompte manuel. Ce projet servirait à exécuter les votes de manière significative par des valeurs à choix multiples. Afin de bien comprendre l’innovation, il pourrait par exemple être illustré par la fiscalité des actifs numériques. Les options de l’organisation d’un référendum sur l’imposition des actifs numériques se basent alors sur l’imposition et l’abattement.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires