Le minage du Bitcoin par les volcans ? Le Salvador annonce son nouveau projet

Source : archyworldys.com

 

Après l’adoption du Bitcoin par le Salvador comme monnaie légale et officielle, une autre décision est prise concernant son minage. Le pays situé en Amérique Centrale opte donc pour les volcans, comme émetteurs d’énergie géothermique afin d’extraire le Bitcoin.

 

Nayib Bukele s’exprime ainsi sur Twitter pour annoncer le projet de puiser de cette énergie volcanique, fournit par une entreprise publique, aux fins d’extraction du BTC. Selon les déclarations du président du Salvador, cette source d’énergie serait “100% propre et sans aucune émission”.

 

Une énergie verte produise par les volcans pour faire face aux inquiétudes environnementales 

 

Ce projet émerge dans un contexte où l’extraction de bitcoins a été très critiquée pour son impact sur l’environnement. Celle-ci nécessite d’énormes quantités d’électricité pour alimenter les ordinateurs qui génèrent la monnaie digitale. La pression a été donc énorme pour le Salvador pour trouver des sources d’énergie vertes après l’adoption du BTC. Surtout que sa Banque Centrale ne détient pas actuellement un approvisionnement en crypto-monnaie.

Globalement, les observateurs locaux du secteur considèrent en effet que les pays de l’Amérique Latine et Centrale (dont le Salvador), pourraient profiter des caractéristiques géographiques de la région pour cette raison. « Il y a plus de 3 000 volcans en Amérique latine et dans les Caraïbes », a expliqué le mois dernier Christian Gischler Blanco, spécialiste de l’énergie à la Banque interaméricaine de développement (BID), à l’émission de radio américaine The World. « Par conséquent, vous pouvez supposer qu’il y a beaucoup d’énergie là-bas, et nous pourrions certainement en exploiter beaucoup plus. »

Effectivement, il existe des ressources énergétiques inexploitées dans un certain nombre de pays d’Amérique latine et des Caraïbes, qui pourraient être exploitées.

Le Mexique, le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et le Chili ne sont que quelques exemples.

 

L’Islande, un exemple abouti dans le minage par les volcans

 

En Islande, les volcans constituent une source d’énergie renouvelable abondante et bon marché. Sur l’île, les centrales géothermiques et hydroélectriques abondent, ce qui réduit les coûts de gros de l’électricité et permet aux mineurs de bitcoins de gagner plus d’argent en faisant fonctionner leurs ordinateurs 24 heures sur 24, 365 jours par an.

Outre l’abondance de magma, l’emplacement du pays à l’extrémité nord de la dorsale médio-atlantique présente un deuxième avantage. Comme les processeurs spécialisés nécessaires au minage de la plupart des crypto-monnaies dégagent d’énormes quantités de chaleur lorsqu’ils fonctionnent de manière optimale, l’air arctique réduit la nécessité d’investir dans une climatisation coûteuse pour les salles de serveurs.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires