Le Future Skills Centre finance 30 projets testant des solutions innovantes pour le marché du travail canadien en pleine évolution

0
75


Le Future Skills Centre (FSC) a investi dans 30 programmes communautaires à travers le Canada qui visent à combler le manque de compétences et à aider les travailleurs à acquérir les compétences demandées.

Cet investissement fait partie d’un engagement de 37 millions de dollars sur deux ans visant à soutenir les travailleurs en transition vers de nouveaux emplois et de nouvelles industries. Trente projets ont été sélectionnés parmi des centaines de propositions soumises dans le cadre d’un appel à propositions publié l’année dernière.

« Ces partenariats nous aideront à définir des solutions durables qui permettront aux Canadiens de tout le pays de se rétablir dès maintenant ».

Le FSC a déclaré qu’il espère que ces projets permettront de faire face aux retombées sociales et économiques de COVID-19 et des progrès technologiques.

« La crise actuelle crée une grande incertitude pour les ménages et les secteurs canadiens », a déclaré Pedro Barata, directeur exécutif du FSC. « Une reprise économique qui fonctionne pour tous les Canadiens exigera que nous commencions à construire un écosystème de développement des compétences qui soit plus réactif aux réalités changeantes des travailleurs et des employeurs ».

« Ces partenariats nous aideront à définir des solutions durables qui permettront aux Canadiens de tout le pays de se rétablir maintenant et de prospérer dans les années à venir », a déclaré M. Barata.

Le FSC est un centre de recherche basé à l’université Ryerson qui investit dans des programmes et des recherches universitaires qui traitent de l’avenir des compétences et du travail au Canada. Le centre est financé par le programme Future Skills du gouvernement du Canada.

« Les travailleurs et les employeurs canadiens sont confrontés à des perturbations sans précédent du marché du travail, accentuées par la pandémie COVID-19 », a déclaré Carla Qualtrough, ministre canadienne de l’emploi, du développement de la main-d’œuvre et de l’intégration des personnes handicapées. « Grâce à ces nouveaux projets, nous pouvons acquérir de nouvelles connaissances sur la manière dont les travailleurs se dirigent vers de nouveaux emplois ou de nouvelles industries et découvrir des solutions proposées par les employeurs pour combler le déficit de compétences ».

M. Qualtrough a déclaré que ces résultats fourniront « les outils nécessaires pour rétablir une main-d’œuvre stable et soutenir la reprise économique » au Canada.

Les nouveaux projets financés par le FSC visent notamment à tirer parti de l’intelligence artificielle (IA) et d’autres technologies pendant la reprise économique du Canada, à former les travailleurs dans les industries confrontées à une pénurie de compétences, à adopter des approches novatrices en matière de formation des travailleurs et à créer une main-d’œuvre plus inclusive.

RELATIVES : Le Future Skills Centre va investir 15 millions de dollars dans des projets de soutien aux travailleurs touchés par le COVID-19

Le programme d’analyste junior en technologie de l’information (TI) de NPower Canada offrira une formation gratuite, un placement direct et cinq années de mentorat et de formation continue après l’embauche à 3 440 jeunes adultes à faible revenu et de diverses origines dans tout le pays. Le FSC investit 1,8 million de dollars sur deux ans pour aider NPower Canada à étendre ses programmes existants en Ontario et en Alberta, et à les étendre à la Colombie-Britannique et à la Nouvelle-Écosse en 2021.

Un programme de formation de deux ans pour les travailleurs de la santé, produit par le Michener Institute of Education at University Health Network et le Vector Institute, se concentrera sur l’éducation des professionnels de la santé concernant les applications potentielles de l’IA dans le secteur. Le FSC investit 1,52 million de dollars dans ce projet, qui permettra à 5 000 professionnels de la santé à travers le Canada d’apprendre « l’utilisation efficace, appropriée, sûre et compatissante de l’IA ».

Le programme flexible de deux ans de technologie informatique en réseau du University College of the North formera des jeunes autochtones, en particulier des femmes, en tant que professionnels de l’informatique de première ligne par le biais de l’apprentissage intégré au travail. Le FSC investit près d’un million de dollars dans ce projet, qui vise à améliorer les taux de rétention et de réussite en veillant à ce que les étudiants restent en contact avec leur famille et leur communauté, tout en aidant les entreprises, les industries et les communautés du Nord à trouver des travailleurs qualifiés.

Le FSC a été lancé en février 2019 pour financer de nouvelles approches de développement des compétences en matière de formation des travailleurs. Il devrait recevoir un financement fédéral de 225 millions de dollars au cours des quatre prochaines années, et de 75 millions de dollars par la suite.

Le FSC est également à la recherche de propositions de projets de développement rapide des compétences pour les travailleurs touchés par COVID-19. Les soumissions sont ouvertes jusqu’au 1er septembre, et seront examinées et acceptées sur une base continue.

Source de l’image Future Skills Canada



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here