Le fournisseur de logiciels de centre d’appels ReadyMode sécurise une dette de capital-risque de 4 millions de dollars


ReadyMode, qui fournit un logiciel de centre d’appels, a obtenu une dette de capital-risque de 4 millions de dollars canadiens pour faire évoluer sa plate-forme basée sur le cloud et répondre aux demandes changeantes du secteur des centres d’appels.

Le financement provient de la branche Technology and Innovation Banking de la Banque Scotia, car ReadyMode voit une opportunité de tirer parti des changements sur le marché des logiciels de centre de contact, entraînés, en partie, par l’adoption croissante de solutions virtuelles et basées sur le cloud tout au long de COVID-19.

« L’adoption massive et le succès de notre logiciel leader du secteur ont considérablement accéléré notre croissance. »
– Jason Jantz, PDG et fondateur de ReadyMode

Les 4 millions de dollars marquent le premier tour de financement de ReadyMode depuis la création de la startup en 2014.

ReadyMode, anciennement connu sous le nom de XenCall, a développé un numéroteur prédictif qui relie les agents du centre d’appels aux prospects. La startup affirme que sa solution permet aux agents de se connecter avec plus de clients en moins de temps qu’en moyenne et présente son offre comme le numéroteur prédictif le plus rapide du secteur. ReadyMode rapporte plus de 1 800 clients actifs avec 11 000 personnes utilisant sa plate-forme et plus de 10 milliards d’appels annuels effectués.

« L’adoption massive et le succès de notre logiciel leader du secteur ont considérablement accéléré notre croissance et nous ont amenés à un point d’inflexion où nous développons rapidement l’entreprise », a déclaré Jason Jantz, PDG et fondateur de ReadyMode. « Nous allons tirer parti de ce nouveau financement pour constituer une équipe diversifiée et hautement qualifiée qui sera essentielle pour garantir que nous continuons à développer des solutions innovantes et de premier ordre qui révolutionnent la façon dont les organisations démarrent les conversations de vente. »

Le financement de ReadyMode de la Banque Scotia intervient alors que l’intérêt pour l’industrie des logiciels de centre d’appels semble s’intensifier. Ces dernières semaines, la société française de logiciels de centres d’appels basés sur le cloud Aircall a dépassé une valorisation de 1 milliard de dollars à la suite d’un tour de table de série D dirigé par Goldman Sachs Asset Management.

Les rapports répertorient le marché mondial des logiciels de centre de contact comme une industrie de 24,1 milliards de dollars US, à partir de 2020. Il devrait atteindre 75,5 milliards de dollars, dans le monde, d’ici 2026. Certains des facteurs à l’origine de cette croissance incluent l’adoption croissante des technologies de centre d’appels, l’adoption croissante de solutions de centres de contact virtuels et basés sur le cloud au milieu de COVID-19, et une demande croissante d’« interactions client personnalisées et rationalisées pour atteindre une satisfaction client élevée ».

Le PDG Jantz a souligné les changements observés dans l’industrie. « En termes simples, les besoins de la communication d’entreprise ont évolué et [changing our name to] « ReadyMode » représente notre façon d’évoluer avec lui », a-t-il déclaré.

Comme de nombreuses entreprises, ReadyMode a initialement vu les impacts négatifs de COVID-19 au début de la pandémie, avec un taux de désabonnement important. Cependant, à la mi-avril 2020, ReadyMode rapporte avoir vu « un grand changement dans le flux des transactions ».

CONNEXES: Comment Ada a soutenu la croissance de Zoom et Shopify pendant la pandémie pour devenir une licorne canadienne

« De nombreuses opportunités importantes qui étaient encore sur site et n’avaient pas encore adopté le cloud se précipitaient pour le faire – nos clients devaient s’adapter au travail à distance, ce dans quoi nous sommes spécialisés », a déclaré Jantz.

Au cours de la dernière année, ReadyMode a connu une adoption accélérée de sa technologie, avec des transactions conclues en 30 jours environ au lieu des neuf à 12 mois pour lesquels elles avaient été prévues. Jantz affirme que ReadyMode a maintenant atteint presque le double des revenus pré-COVID de l’entreprise, sans toutefois divulguer les chiffres exacts.

ReadyMode prévoit d’utiliser son capital de la Banque Scotia pour augmenter ses effectifs à plus de 100 employés en en embauchant 40 supplémentaires d’ici la fin de cette année. La startup a également fait part à BetaKit de son intention de développer et de lancer de nouveaux produits et fonctionnalités « dans un avenir proche ».

Photo de Sarah Pflug de Burst

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires