Le fonds de santé de précision d’Amplitude Ventures dépasse l’objectif de 200 millions de dollars après la clôture finale


La société d’investissement en technologies de la santé basée à Montréal, Amplitude Ventures, a terminé la clôture finale de son fonds axé sur la santé de précision. La société a refusé de divulguer son total de clôture final, mais a déclaré à BetaKit que la clôture sursouscrite dépassait l’objectif initial d’Amplitude de 200 millions de dollars canadiens.

Plusieurs VCs qui se sont entretenus avec BetaKit ont noté qu’il est très irrégulier pour un fonds de ne pas annoncer son numéro de clôture final à moins qu’il n’ait pas atteint son objectif de fonds. Cependant, des sources proches de l’accord ont confirmé à BetaKit qu’Amplitude dépassait son objectif de fonds de 200 millions de dollars.

« Nous pensions que la science était là et que les entrepreneurs étaient là, et je pense que cela a été massivement validé. »
-Dion Madsen

Les nouveaux commanditaires (LPs) qui ont participé à la clôture finale d’Amplitude sont RBC (dirigé par RBCx), Alberta Enterprise Corporation, Cathay Capital et Alexandria Venture Investments, la branche capital-risque d’Alexandria Real Estate Equities. Un certain nombre de particuliers fortunés non divulgués ont également participé à cette dernière clôture, ce qui a porté le nombre total de sociétés en commandite dans le fonds à 37. Les autres sociétés en commandite comprennent Investissement Québec, Teralys Capital et Vancouver City Savings Credit Union.

RBCx, le nouveau groupe bancaire de technologie et d’innovation de la banque canadienne, est un participant notable au fonds d’Amplitude. RBCx agit désormais en tant que sponsor principal des investissements directs et indirects de RBC, et a également récemment parrainé l’investissement de la banque dans Version One Ventures lorsqu’elle a obtenu 100 millions de dollars américains dans deux fonds de capital-risque nouvellement annoncés.

Amplitude Ventures est une entreprise dérivée de la Banque de développement du Canada (BDC) et est dirigée et fondée par l’ancienne équipe d’investissement en soins de santé de BDC Capital, Jean-François Pariseau et Dion Madsen. BDC a également notamment fourni le plus important engagement de capital au fonds d’Amplitude en 2019 et est considérée comme un investisseur « clé » dans le fonds.

Avec 10 accords de santé de précision conclus et plus de la moitié de son fonds déployé ou réservé, Madsen croit qu’Amplitude prouve avec succès son modèle d’investissement au Canada.

« C’était un objectif assez audacieux pour nous de sortir et de dire, nous voulons lever un fonds de médecine de précision de 200 millions de dollars qui est principalement axé sur le Canada, car cela n’a jamais été fait auparavant », a déclaré Madsen à BetaKit. « Cela n’a jamais été fait avec une stratégie d’investissement aussi ciblée à cette échelle au Canada. »

« Nous pensions que la science était là et que les entrepreneurs étaient là, et je pense que cela a été massivement validé », a-t-il ajouté.

CONNEXES : BDC Capital lance un nouveau fonds de co-investissement de croissance de 300 millions de dollars

Amplitude investit en se concentrant sur des secteurs verticaux spécifiques au sein de la santé de précision, un domaine qui existe à l’intersection de la technologie et de la santé. Avec une période d’investissement de cinq ans débutant en novembre 2019, la thèse du fonds est basée sur le soutien de trois grappes régionales dans l’écosystème de la santé de précision du Canada : l’imagerie de nouvelle génération et les dispositifs médicaux intelligents à Toronto, l’IA et l’apprentissage automatique à Toronto et à Montréal, et cible et la thérapie cellulaire à Vancouver.

Bien qu’ayant son siège social à Montréal, Amplitude Ventures possède des bureaux dans les trois régions de sa grappe. Madsen a déclaré que faire appel à des investisseurs comme Alexandria aiderait les sociétés du portefeuille d’Amplitude non seulement avec le financement, mais aussi avec le potentiel de développement de nouvelles installations.

« [Alexandria is] constatent une croissance énorme dans le secteur canadien et veulent capitaliser sur le fait d’avoir un partenaire là-bas qui peut non seulement investir dans certaines de nos entreprises au fur et à mesure qu’elles commencent à se développer, mais aussi fournir les installations pour qu’il n’y ait pas de friction à leur croissance », a déclaré Madsen . « [It will] vraiment permettre à ces clusters de croître beaucoup plus rapidement et d’attirer plus de talents.

La stratégie de l’entreprise est d’investir dans des entreprises en démarrage et en démarrage. En plus de réaliser des investissements traditionnels dans des entreprises existantes, Amplitude cherche également à créer des entreprises de technologie de la santé. Amplitude cherche à trouver des entreprises, des idées ou des projets en phase de démarrage très précoces axés sur la santé de précision. À partir de là, l’entreprise investit et cherche à créer une entreprise capable d’atteindre l’échelle.

Madsen a déclaré qu’environ 66% du fonds est soit investi, soit réservé à des investissements. Amplitude a également réalisé 10 de ses 16 investissements ciblés par le biais du fonds.

« C’était un objectif assez audacieux pour nous de sortir et de dire, nous voulons lever un fonds de médecine de précision de 200 millions de dollars qui est principalement axé sur le Canada, car cela n’a jamais été fait auparavant. »

L’un des premiers investissements du fonds a été Repare Therapeutics, qui est entré en bourse l’an dernier au Nasdaq, réalisant le plus important premier appel public à l’épargne d’une société de biotechnologie canadienne à l’époque. Madsen a qualifié la sortie de Repare de « grande validation précoce » du modèle d’Amplitude.

Une autre société de portefeuille est Deep Genomics, qui a levé l’année dernière une levée de fonds de série B de 40 millions de dollars. Madsen a déclaré à BetaKit que Deep Genomics était actuellement en train de lever son tour de financement de série C, qui devrait se terminer dans les semaines à venir.

En plus d’investir dans des entreprises, Amplitude a également exécuté le volet création d’entreprises du fonds. Aux côtés de Genesys Capital, Amplitude a participé au lancement de Giiant Pharma, une entreprise de biotechnologie basée à Montréal, qui développe des médicaments thérapeutiques avec des cibles biologiques en gastro-entérologie. Amplitude et Genesys ont codirigé le cycle de financement initial de Giiant, qui s’est clôturé en mai.

Amplitude a également créé Radiant Biotherapeutics, qui construit actuellement une plateforme d’anticorps. La société de capital-risque a fait appel à Bharat Srinivasa, co-fondateur et directeur d’Amplitude, pour diriger Radiant Biotherapeutics en tant que PDG fondateur et directeur du conseil d’administration. Amplitude a également fait appel à son vice-président des finances, Matthew Rosenberger, pour agir en tant que directeur financier de Radiant.

CONNEXES : BDC Capital lance un deuxième fonds d’actions de croissance de 250 millions de dollars

Notch, basée à Vancouver, qui a levé un tour de série A de 85 millions de dollars en février, est une autre des sociétés du portefeuille d’Amplitude. Notch développe des immunothérapies dérivées de cellules souches, en se concentrant initialement sur le cancer. En janvier, Amplitude a également investi dans la société montréalaise LQT Therapeutics dans le cadre d’une ronde de financement non encore annoncée.

Au cours de la dernière année, le secteur canadien des technologies de la santé a connu une myriade d’opportunités de croissance en raison des nombreux changements et perturbations provoqués par la pandémie de COVID-19.

Les entreprises technologiques canadiennes entrent en bourse à un rythme sans précédent, y compris les entreprises du secteur des technologies de la santé. L’introduction en bourse record de Repare Therapeutics a ensuite été suivie par celle d’AbCellera, basée à Vancouver, qui a réalisé une introduction en bourse de 555 millions de dollars en décembre.

Le secteur de la santé a également suscité beaucoup d’intérêt de la part des entreprises de capital-risque ces derniers temps. CTI Life Sciences, une autre société montréalaise de capital-risque, a récemment clôturé 100 millions de dollars pour son troisième fonds de capital-risque.

« Nous constatons actuellement une qualité exceptionnelle de transactions au Canada, et je pense que cela nous a donné beaucoup d’enthousiasme », a déclaré Madsen. « Mais nous ne pouvons pas prédire à quelle vitesse ces [deals] fermera et à quelle vitesse les choses viendront. Nous avons encore un certain nombre d’années pour finaliser notre période d’investissement, nous allons donc continuer à nous concentrer sur cela.

Image caractéristique avec l’aimable autorisation d’Amplitude Ventures.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires