Le Fonds de croissance autochtone lève 150 millions de dollars lors de la première clôture pour soutenir les entrepreneurs autochtones


Un fonds à impact social dédié aux entrepreneurs autochtones a recueilli 150 millions de dollars lors de sa première clôture.

Le fonds, appelé le Fonds de croissance autochtone (FIG), fournira des prêts aux entrepreneurs autochtones partout au Canada par l’entremise d’institutions financières autochtones (IFA), qui sont des organisations financières communautaires autonomes, contrôlées par des Autochtones.

«La demande de nos entrepreneurs pour plus de capital n’a cessé d’augmenter; maintenant, les AFI seront en mesure de le faire, »

Les principaux investisseurs de l’IGF sont le gouvernement fédéral et la Banque de développement du Canada (BDC). Le fonds a également reçu des investissements d’Exportation et développement Canada et de Financement agricole Canada. L’IGF sera dirigé par la National Aboriginal Capital Corporations Association (NACCA). La NACCA a dévoilé ce fonds pour la première fois en juin 2019.

«Les IFA connaissent les entrepreneurs autochtones mieux que quiconque; ils sont proches des communautés autochtones et comprennent leurs besoins », a déclaré Michael Denham, président et chef de la direction de BDC. «Parallèlement à la NACCA, nous fournissons, par le biais de ces AFI, un financement à un nombre croissant d’entrepreneurs autochtones, atteignant les communautés éloignées et urbaines où un financement est nécessaire.

Cette première clôture survient à un moment critique pour de nombreux entrepreneurs autochtones, car des rapports de l’année dernière ont révélé l’impact disproportionné de la pandémie non seulement sur les entreprises appartenant à des Autochtones, mais aussi sur les travailleurs autochtones.

Près de la moitié (47%) des entreprises autochtones interrogées en juillet avaient demandé une aide gouvernementale pendant la pandémie de COVID-19. Près d’un quart du total des répondants avaient besoin de 50 000 $ ou plus pour maintenir leurs activités commerciales normales à ce moment-là.

La pandémie a également exacerbé les inégalités existantes pour les travailleurs et les entrepreneurs autochtones. Selon un rapport de 2018, seulement 1,2% des travailleurs de la technologie s’identifient comme autochtones. Ces travailleurs gagnaient également moins que leurs homologues non autochtones. Un rapport plus récent a révélé que, sur 270 entreprises de technologie interrogées, le nombre de postes au conseil d’administration occupés par des peuples autochtones n’était que de sept.

CONNEXES: Raven ferme un fonds de capital-risque de 25 millions de dollars pour les entrepreneurs autochtones

Les organismes publics et privés ont cherché à faire en sorte que les entreprises autochtones aient accès à des capitaux adéquats pendant la crise. En avril 2020, le gouvernement fédéral a engagé 306 millions de dollars en soutien au COVID-19 pour les entreprises autochtones et a pris des engagements supplémentaires depuis lors.

«La demande de nos entrepreneurs pour plus de capital n’a cessé d’augmenter; maintenant, les IFA seront en mesure de le rencontrer », a déclaré Jean Vincent, président du conseil d’administration de la NACCA.

L’IGF a un modèle de fonds permanent et n’est pas ciblé sur un secteur spécifique d’entreprises ou une région. Les entrepreneurs autochtones de toutes les industries, y compris les exportateurs émergents et les entreprises liées à l’alimentation et à l’agriculture, pourront accéder au fonds.

Dans un communiqué, la NACCA a déclaré que le modèle permanent du fonds offrirait aux investisseurs à impact institutionnel et social un véhicule d’investissement qui «contribuera directement à la réconciliation économique».

L’IGF sera opérationnel et le capital commencera à être déployé dans les AFI plus tard cette année.

Source de l’image Association nationale des sociétés de capitaux autochtones via Twitter



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires