Le CTI Life Sciences Fund lève 100 millions de dollars lors de la première clôture d’un troisième fonds de capital-risque


La société de capital-risque montréalaise CTI Life Sciences Fund a levé 100 millions de dollars canadiens lors de la première clôture de son troisième fonds de capital-risque.

The fund’s limited partners include previous investors such as Fonds de solidarité FTQ, Caisse de dépôt et placement du Québec, Investissement Québec and Teralys Capital.

Les autres investisseurs comprennent l’équipe des investissements dans les fonds de BDC Capital. BDC Capital a également investi dans le deuxième fonds de CTI dans le cadre du Plan d’action pour le capital de risque (PACV) du gouvernement fédéral.

«Jamais l’industrie des sciences de la vie n’a été aussi essentielle à la santé des personnes et des économies du monde entier.»

Le troisième fonds de CTI Life Sciences ciblera les entreprises des sciences de la vie, en particulier en biothérapeutique. Le fonds examinera également les opportunités dans les technologies médicales et les technologies de l’information dans le domaine de la santé. Le principal objectif d’investissement de CTI Sciences de la vie restera au Canada, où environ les deux tiers des investissements du troisième seront situés. Le reste du fonds sera destiné à des sociétés basées aux États-Unis et en Europe.

Youssef Bennani, associé directeur du CTI Life Sciences Fund III, a déclaré à BetaKit que la société visait à lever entre 175 et 200 millions de dollars au total pour ce fonds. La firme a noté dans un communiqué que les 100 millions de dollars sont désormais disponibles pour l’investissement. Avec cette clôture, CTI Life Sciences Fund a 345 millions de dollars d’actifs sous gestion.

La stratégie d’investissement du nouveau fonds s’articule autour du concept «Inception-2-Inflection», ce qui signifie que le fonds investira dès les étapes initiales de création de nouvelles entreprises jusqu’aux organisations au stade clinique plus avancé.

CTI Life Sciences a été fondée en 2006. Le portefeuille de la société provenant d’anciens fonds comprend Zymeworks, VectivBio et Medicago. Depuis que l’entreprise a terminé la première clôture de son deuxième fonds en 2015, le secteur canadien des sciences de la vie a connu des changements importants, en particulier depuis le début de la pandémie du COVID-19.

Au cours de la dernière année, un certain nombre de startups canadiennes du secteur ont clôturé d’importantes rondes de financement. Selon les données de l’Association canadienne du capital de risque et du capital-investissement, les entreprises canadiennes des sciences de la vie ont levé 1,1 milliard de dollars en capital de risque en 2020.

Certains des investissements notables incluent Chinook Therapeutics, qui a levé 144 millions de dollars, et AbCellera Biologics, qui a levé 144 millions de dollars en 2020. Non seulement 2020 a vu des niveaux élevés d’investissement en capital-risque dans le secteur des sciences de la vie, mais aussi des sorties importantes. AbCellera a levé 555,5 millions de dollars en produit de son premier appel public à l’épargne (PAPE) en décembre. Repare Therapeutics et Eupraxia ont également été cotées à la Bourse de Toronto au printemps de l’année dernière.

CONNEXES: Natural Products Canada et Active Impact Investments lancent des fonds de capital-risque pour les technologies propres

Bennani a déclaré que CTI Sciences de la vie cherche à avoir un impact significatif sur le succès des entreprises canadiennes des sciences de la vie et de l’industrie des sciences de la vie dans son ensemble.

«Jamais l’industrie des sciences de la vie n’a été aussi essentielle à la santé des personnes et des économies du monde entier; et par conséquent, nous assistons à une véritable renaissance des investissements dans l’espace », a déclaré Bennani. « À travers [CTI Life Sciences Fund III], nous cherchons à continuer de nous démarquer en tant qu’investisseur clé dans les sciences de la vie, en soutenant des idées hautement différenciées et évolutives, que nous accompagnerons vers une croissance significative. »

Dans un communiqué, Bennani a déclaré à BetaKit qu’environ la moitié de l’objectif du fonds était économisé pour un suivi, qui a actuellement une période d’investissement d’au moins cinq ans. La firme prévoit d’investir entre 5 et 10 millions de dollars par tour, et le fonds ciblera les transactions de début à mi-parcours dans la fourchette de 12 à 15 millions de dollars. Bennani a noté que le fonds n’a encore déployé aucun capital.

CTI Life Sciences n’est pas la seule entreprise de capital-risque en sciences de la vie au Canada à lever plus de capitaux. L’été dernier, Amplitude Ventures a tenu la deuxième clôture de son fonds de capital-risque cible de 200 millions de dollars canadiens. Selon le Globe and Mail, Genesys Capital et Lumira Ventures lèvent également leurs derniers fonds.

Source de l’image Unsplash. Photo de Science en HD.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers