Le colosse de la vente en ligne chinoise vise l’Europe et tire habilement

0
100

Actuellement, tout le territoire chinois complètement entrelacé et une partie importante de l’Asie maîtrisée, Alibaba poursuit sa quête vers l’Europe. Si sa fonction ne se limitait qu’à soutenir la vente des marques européennes en Chine et laissait ses activités économiques clairsemées sur le continent à travers son site, AliExpress, qui se présentait plus que prolifique.

Aujourd’hui, le groupe Alibaba monte d’un cran avec la signature d’un partenariat avec El Corte Inglés conclu ce jeudi 29 novembre 2018. Sis en Espagne et au Portugal, cette grande distribution se trouve en première ligne des ventes en Europe en 2017 avec 15,9 milliards d’euros en jeu.

Étroitement partenaires

Selon leur dire dans un communiqué, les deux parties collaboreront « étroitement » . Ils travailleront coude à coude dans « le commerce et de la vente au détail, des services informatiques dans le cloud, de l’innovation numérique et des technologies de paiement. »
D’une part ; El Corte Inglès s’usera des avantages technologiques que lui apportera le cloud d’Alibaba et aura donc l’opportunité d’étudier les informations reçues tout en préservant une relation de qualité avec sa clientèle via une intelligence artificielle. En même temps, le groupe de distribution aura des droits de ventes sur le marché direct du groupe Alibaba pour des clients chinois et partout dans le monde dont Tmall et AliExpress.

Et d’autre part, dans l’optique du « shop in shop » pareillement à CDiscount dans Géant Casino ou Darty chez Carrefour, AliExpress aménagera des boutiques physiques dans les grandes distributions d’El Corte Inglés.

Ainsi, AliExpress pourra jouir des compétences marchandes espagnoles de son associé et accèdera aux avantages logistiques que lui fournit ce dernier. Les magasins d’El Corte Inglés, deviendront également le lieu de récupération des articles achetés en ligne sur le AliExpress.
Depuis mars dernier, El Corte Inglès adopte petit à petit dans ses méthodes de paiement la solution Alipay pour consolider les diverses coopérations.

Alibaba et El Corte Inglès démontrent leur volonté d’élargir au maximum leur association et faire fluctuer positivement leurs activités respectives.

Une alliance Win-win

Selon les dires de Victor Del Pozo Gil, Directeur Général d’El Corte Inglès, l’accord leur servira d’agencer la vente physique à celle des ventes en ligne et de maximiser la qualité d’achat de leur clientèle. Une vision qui vise un positionnement dans le commerce et de la technologie.
« Un scénario gagnant-gagnant » voilà comment l’analyste e-commerce et retail chez Bryan Garnier & Co voit les choses. Selon lui, ce partenariat servira à combler les retards des retailers sur les avancées technologiques et cela à moindre coût que de faire cavalier seul dans la vente en ligne.

Néanmoins, on prend en compte la possibilité de perte de marché en faveur des vendeurs en ligne. Toutefois, il presse de remplir d’abord les lacunes technologiques. A l’exemple du Carrefour qui s’associe à Google.

Parallèlement, les vendeurs en ligne gagnent des avantages qui leur sont favorables. D’un côté, Alibaba bénéficie d’un stockage plus sécuritaire pour ses articles internationaux, tant convoités en Chine, et d’un autre côté, il évaluera la réceptivité de ses prototypes en Espagne, et cela, en l’absence d’intervention directe.

Le partenariat du groupe Alibaba avec El Corte Inglès répond parfaitement à sa stratégie. Actuellement, son taux d’occupation en Chine bientôt limité, il ne lui reste plus que d’élargir ses horizons vers l’Europe.

A part l’Espagne, Alibaba installera un pôle de logistique en Belgique, à Liège. Accordé par le conseil d’administration de l’aéroport de Liège ce jeudi, le groupe chinois aménagera sa filiale logistique Cainiao avec un entrepôt de 380 000 mètres carrés, selon le journal belge l’Echo. Officiellement, cette installation sera signée le 14 décembre.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here