Le budget 2021 de l’Alberta comprend le financement du secteur de la technologie dans le cadre du plan global de reprise économique


Le gouvernement de l’Alberta a publié son budget financier pour les années 2021-2022, qui prévoyait du financement pour le secteur de la technologie et de l’innovation de la province.

Le budget énonce certaines des priorités précédemment annoncées par le gouvernement du Parti conservateur uni (UCP) pour le secteur de la technologie, notamment l’optimisation de l’investissement du gouvernement dans la technologie, en mettant l’accent sur la commercialisation et la création d’emplois. Le gouvernement a également fait état de son intention d’adopter une «approche intelligente» de l’innovation afin de faire de l’Alberta un paysage attrayant et concurrentiel pour les investissements mondiaux de haute technologie.

Le gouvernement a engagé un total de 500 millions de dollars pour la reprise économique dans le cadre du nouveau budget.

Les objectifs de la stratégie sont de créer un paysage concurrentiel pour stimuler l’esprit d’entreprise, ainsi que pour attirer les capitaux et les investissements.

Le budget 2021 comprenait une «stratégie de technologie et d’innovation» visant à soutenir les entreprises technologiques de toutes tailles à travers la province. Le budget proposait de réserver 362 millions de dollars par l’entremise du ministère de l’Emploi, de l’Économie et de l’Innovation, mais ne précisait pas s’il s’agissait de cette stratégie en matière de technologie et d’innovation. Les objectifs de la stratégie sont de développer et de conserver une «main-d’œuvre prête pour l’avenir», de créer un paysage concurrentiel pour stimuler l’esprit d’entreprise et développer les secteurs prioritaires, ainsi que d’attirer des capitaux et des investissements.

Dans le cadre du nouveau budget, Alberta Innovates recevra des augmentations de dépenses de fonctionnement de 15 millions de dollars en 2021 et 2022, et de 10 millions de dollars chaque année entre 2022 et 2025. Cette augmentation vise à aider les programmes d’accélération et de mise à l’échelle d’Alberta Innovates à rationaliser et améliorer les processus commerciaux pour les entrepreneurs. Le financement vise également à soutenir la stratégie globale de la province visant à rendre l’Alberta plus attrayante en tant que centre technologique. Le gouvernement a fixé des objectifs pour le secteur de la technologie, notamment la création de 900 nouvelles entreprises et 20 000 nouveaux emplois d’ici 2030, qui, espère-t-il, augmenteront les revenus de 5 milliards de dollars.

Le budget consacre également 166 millions de dollars au cours des trois prochaines années à la Subvention pour l’innovation et l’emploi. La subvention a été annoncée pour la première fois dans l’énoncé économique de juin du gouvernement de l’Alberta. Il s’agit d’un crédit d’impôt remboursable destiné aux petites entreprises avant revenu qui effectuent de la recherche et du développement et qui devrait inciter les startups à s’installer dans la province. Le crédit d’impôt remplace le PCU de nouveau choisi pour ne pas rétablir le crédit d’impôt pour les investisseurs de l’Alberta, ni le crédit d’impôt pour les médias numériques, que le gouvernement a réduit en 2019.

CONNEXES: mCloud déménage le siège social à Calgary pour rapprocher la solution d’efficacité énergétique de l’industrie pétrolière et gazière de l’Alberta

Le budget 2021 comprend également 136 millions de dollars pour le programme Alberta Jobs Now. Ce programme devrait offrir une subvention aux employeurs admissibles pour former et embaucher de nouveaux employés.

Le gouvernement a également introduit une stratégie des finances et des technologies financières, qui vise à utiliser le faible taux d’imposition des sociétés de la province pour établir un écosystème plus solide pour ce secteur dans la province. Le budget prévoyait de créer ce que le gouvernement a appelé un «bureau de conciergerie du secteur financier», ainsi qu’un bac à sable réglementaire spécifique au secteur afin de réduire le fardeau réglementaire des entreprises FinTech.

Dans le cadre de sa stratégie d’investissement et de croissance, la province a indiqué qu’elle créerait un fonds du même nom afin d’aider à «conclure des accords». Peu d’informations ont été fournies sur ce fonds, cependant, le budget indiquait qu’il sera déployé par Invest Alberta.

Les dépenses d’exploitation de l’Alberta pour cette année sont supérieures de 1 milliard de dollars aux prévisions de 2020 et le déficit était ciblé à 18,2 milliards de dollars.

Il s’agit du troisième budget de l’UCP de l’Alberta, qui dirige la province depuis avril 2019. Il fait suite à une année de changements du gouvernement du premier ministre Jason Kenney qui ont directement touché le secteur technologique de la province.

En 2019, le gouvernement a réduit les principales organisations technologiques et les programmes de crédit d’impôt que beaucoup ont salués comme essentiels à la construction de l’écosystème. L’une de ces compressions clés concernait l’AITC, introduite par le Nouveau Parti démocratique (NPD).

CONNEXES: l’Alberta ouvre un flux d’immigration pour promouvoir la création de startups technologiques

La suspension de ce crédit d’impôt a été vivement critiquée par les membres de la communauté technologique de l’Alberta. La province n’a pas rétabli l’AITC, mais a promis en juin un nouveau crédit d’impôt remboursable pour les petites entreprises avant revenu qui effectuent de la recherche et du développement.

Cette semaine, l’opposition néo-démocrate de l’Alberta a publié sa propre stratégie technologique, qui demandait au gouvernement de rétablir l’AITC ainsi que le crédit d’impôt pour les médias numériques, qui a également été réduit par le gouvernement Kenney en 2019. Également dans la stratégie technologique de l’opposition albertaine était une proposition visant à créer un nouveau fonds de capital de risque provincial.

Après les coupures initiales, la reprise économique de l’UCP en juin comprenait des initiatives visant à stimuler les investissements dans la province et à soutenir le secteur technologique. L’une de ces mesures était un engagement de 175 millions de dollars envers l’Alberta Enterprise Corporation. Cet engagement représentait moins de la moitié des 450 millions de dollars recommandés par un groupe consultatif technologique mis sur pied par la province à la fin de 2019.

CONNEXES: Le NPD de l’Alberta demande le rétablissement des crédits d’impôt et un fonds de capital de risque provincial avant le budget 2021

Depuis le dernier budget financier, le gouvernement a également lancé une stratégie d’investissement de 75 millions de dollars, à partir de laquelle il a déjà prélevé des fonds. En octobre, la province a investi dans l’Alberta Machine Intelligence Institute et le système d’innovation technologique et de réduction des émissions dans le cadre de cette stratégie d’investissement.

L’an dernier, le gouvernement a également annoncé qu’il créerait Invest Alberta, une agence provinciale destinée à attirer des «investissements créateurs d’emplois» et à commercialiser des opportunités d’investissement dans la province.

Avant la publication du budget de jeudi, le Conseil des innovateurs canadiens (CCI) a présenté plusieurs recommandations stratégiques liées à la croissance du secteur technologique de la province. Une recommandation notable était que la province crée des programmes d’immobilisations pour soutenir la croissance des entreprises à plus grande échelle, comme le programme de bons de mise à l’échelle de l’Ontario. Ce programme, qui était en place sous le gouvernement libéral de l’Ontario, a compensé les coûts allant jusqu’à 1 million de dollars pour les entreprises de technologie à fort potentiel pour se développer, embaucher des travailleurs qualifiés et développer la propriété intellectuelle.

Faisant également écho aux efforts de l’Ontario, la CCI a recommandé à l’Alberta de créer une stratégie de données provinciale. La CCI pousse également actuellement le gouvernement fédéral à élaborer une stratégie nationale de données pour établir des normes et une gouvernance pour la gestion des données.

Avec des fichiers de Meagan Simpson

Source de l’image Bureau du premier ministre de l’Alberta via un compte Flickr.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires